Le cercle des mages

Anthony Orta

Il est considéré, même si ce ne fut pas le cas, qu'Ormandus Magelstaq et ses cinq piliers de l'art, constituèrent le premier cercle de magie d'Abrasia.   Mais c'est presque deux mille ans plus tard que le premier cercle fût fondé, en -4 433 à l'initiative d'un ensemble de mages, druides et quelques sorciers. La Bataille de Fingunh'elm, encore très présente dans les esprits, pesaient sur la conscience des pratiquants des arcanes. Certains se disaient qu'ils auraient pu l’empêcher, d'autres qu'ils auraient pu y avoir un rôle plus important. Dans tous les cas, cette communauté naissante de pratiquants des arcanes n'était pas organisée et il fallait changer cet état de fait.   En prenant l'exemple d'Ormandus, il fut décidé qu'un conseil de mage serait formé et qu'il comporterait cinq membres. Afin d'éviter un conflit magique entre tous, les mages décidèrent de se choisir en fonction de l'aptitude à la magie. Un appel fut lancé pendant une année entière dans tout Abrasia (comme Magelstaq l'avait fait jadis) pour regrouper tous ceux qui savaient utiliser l'art. Le premier jour d'Ithil'Cermië (le mois du secret), tous se retrouvèrent prés des ruines de l'ancienne école de magie d'Ormandus. Plus d'une centaines de mages, druides, sorciers, nécromants et chamanes firent démonstrations de leurs plus grands talents et ce durant presque cinq jours.   Les critères de sélections étaient; la puissance du sort, la qualité de son exécution et son niveau de rareté ou d'originalité. Un mage sortit du lot en traversant un rocher sans laisser aucune trace de son passage. Une druidesse elfe fit monter le niveau d'un cours d'eau qui passait non loin jusqu’à le faire sortir de son lit. Un sorcier particulièrement affirmé s'entoura d'un parfait bouclier de feu. Un chaman orc lié à l'air pu voler durant presque deux minutes à une hauteur de six mètres. Mais c'est une enchanteresse gobeline qui, par le lien télépathique qu'elle créa avec chaque personne présente, fut choisie comme "Neréteraï Alliminik" (premier mage).   Ozozoaï, Narlock l'éthéré, Onoélia Scaraël, Nashaîm et Baronk gro-Sharkul composèrent donc le premier cercle des mages. A la mort de l'un d'entre eux, un nouveaux est choisi selon le même système: la démonstration du meilleur sort.   Le cercle se réunissait à l’extérieur de manière itinérante durant de nombreux millénaires. Ce ne fut qu'avec Roshuwen Tomberose en -1698 que le cercle se fixa dans la capitale, Erionth. Durant la période des théocides, le conseil se fit discret et ne prit pas position. Les théocides étaient bien trop puissant pour être stoppés par le cercle qui, dès années plus tard, fut soulagé de leur mystérieuse disparition.   Le cercle est censé avoir un rôle de régulateur de l'action des mages dans Abrasia mais nul n'est obligé de leur rendre compte de chaque faits et gestes. De plus, l'affaiblissement de la magie depuis le déclin, fait que les membres du cercle ont une puissance qui est à peine plus grande que les rares derniers mages du pays.   Le cercle eut bien des rôles dans l'histoire d'Abrasia et ses archives contiennent un savoir qui n'a pas de prix dans ce plan ou dans les autres. D'ailleurs ces archives ne sont accessibles que par l'archiviste. On peux par exemple y trouver toutes les informations qu'il est possible d'avoir sur les plus grands pratiquants de la magie du pays tel que Droshu, la sempiternelle, Iorimir Staern, Urxal gro-Wakur, Bowohoun, le translucide, Rya Rr'hanadur, Ladagos Schwartschild, Téléstorr ou encore Ombre Lamesolide et Escanor le solaire.


Comments

Please Login in order to comment!