Les preps

Si tu les vois arriver, ne cherche pas à négocier, ils te dépouilleront.
Si tu les vois arriver, ne cherche pas à les combattre, ils te submergeront.
Si tu les vois arriver, invite-les chez toi, ils te combleront.

— Proverbe Tully

Les preps sont des humanoïdes néruviens de petite taille qui descendent des dufonds. Physiquement ils sont très proches de leur ancêtre. Ils mesurent entre un mètre et un mètre cinquante. Ils proposent une grande diversité de proportions et de couleurs de peau, cheveux ou yeux. Ils sont parfois ammené à être confondus avec les nains. Ils se différencient cependant par un charisme et une éloquence développée, et par une importante solidarité communautaire.

Des envahisseurs et des réfugiés

Lorsque durant l'Ère des Légendes, les humains descendirent des Montagnes de Krijia vers les Steppes Gelées, avec l’ambition d’étendre leur suprématie sur de plus larges territoires, ils durent se confronter aux dufonds. Les légendes divergent et les certitudes manquent sur la conduite de ce conflit. Mais à terme, les humains en sortirent vainqueurs et maîtres des steppes.

Alors qu’une partie des dufonds combattait vaillamment, une autre décida de fuir le conflit. Dans un premier temps, ils trouvèrent refuge dans la Forêt de Nadarah, accueillis par les elfes et les orcs. Cette communauté prit le nom de Preps, en l’honneur du nom de famille de celle qui les avait rassemblés puis guidés vers la forêt lors de leur fuite. En toute humilité, ils choisirent de s’intégrer aux peuples de la forêt, se faisant discrets, modestes et arrangeants. Ils apprirent par exemple à vivre dans des cabanes haut perchées, à communier ou exploiter la forêt, à servir ou détester Eleessha.

La sociabilité

L’intention de s’intégrer qu'avait les preps ammena leur cerveau à évoluer pour décupler leurs facultés à communiquer. Ils apprenaient plus vite les langues et dialectes, ils faisaient preuve d’une éloquence redoutable, d’une répartie implacable et d’un humour efficace. Bien que leur taille resta globalement petite, ils virent les proportions et formes de leurs corps et figures changer, pour atteindre les standards de beauté des peuples dans lesquels ils vivaient. Par exemple, ceux vivant chez les elfes devinrent plus fins et pâles, tandis que chez les orcs ils étaient plus trapus avec des peaux arborant les plus belles nuances de verts. Si un preps changeait de peuple, son corps se transformait en quelque mois pour s'adapter à ses nouveaux hôtes. Leurs visages devinrent particulièrement expressifs pour parfaire leur communication non verbale.

Forts de ces nouvelles capacités, ils osèrent sortir de la forêt et se répandre à nouveau en Abrasia, comme leurs ancêtres dufonds l’avaient fait auparavant. Se faisant appeler preps, en lien avec le premier nom choisi par leur communauté, ce nom resta pour qualifier cette nouvelle race.

Ils n’eurent pas de mal à s’intégrer aux peuples présents. D’une part grâce à leurs talents, mais aussi parce qu’ils n’arrivaient pas avec des intentions de conquête ou de domination. Afin de bénéficier de leurs compétences particulièrement utiles en diplomatie et négociations, mais aussi dans les domaines de l’art et du divertissement, certains pays les ont même attirés et retenus en leur proposant quelques terres pour s’installer durablement.

Ainsi, comme les dufonds avant eux, les preps prirent place de partout en Abrasia, sans avoir de nation à eux. Il existe ainsi une diversité physique importante chez les preps. Il est tout à fait possible de confondre l’un d’eux avec un nain ou un petit humain… jusqu’à ce qu’il commence à s’exprimer.

Une communauté soudée

Si l’intégration était l’une des intentions primaires des preps, une autre fut l’attachement et la fidélité à la communauté. Traumatisés par leur génocide, les survivants encrèrent jusque dans leur essence, la solidarité et l’esprit de groupe. Plus forts qu’une simple tradition, ces valeurs furent transmises de génération en génération parmi les traits raciaux. Ainsi, quand des preps sont menacés, toute leur communauté ressent instinctivement le besoin de se regrouper et faire front commun. Bien qu'il reste possible pour eux de résister, les preps répondent généralement à cet appel. La portée et l’intensité du phénomène sont proportionnelles au danger et au nombre de preps concernés. Par exemple, si un preps est agressé dans une taverne, les autres preps présents dans la salle vont lui venir en aide, même s’ils ne le connaissent pas. Si un village est attaqué, c’est tous les preps du pays qui vont se mobiliser pour le défendre.

Cette solidarité héréditaire se constate aussi par l’absence de conflit important entre les preps. Que ce soit entre les communautés preps, car elles se sentent au final toutes liées, ou entre les preps eux même au sein de l’une d’entre elles. C’est notamment pour cela que les villages de cette race ont une image joyeuse, où il fait bon vivre et où les gens sont sympathiques.

Attention cependant à ne pas menacer les preps. Car lorsque les mots ne suffisent pas, ils vous submergent en nombre, implacables et disproportionnés.


Cover image: by Loic04 with artbreeder

Commentaires

Please Login in order to comment!