Les Vautours de Sucroft

Written by Silviooooooo

« Ben alors mes oisillons, on s'est perdu ? » que je leur ai demandé quand ils sont rentrés la première fois. Deux p'tits gars, coutelas à la ceinture et cicatrices sur la trogne. Bien comme je les aime ! Mais alors que je commençais à leur faire du charme, v'là-ti pas Mangevin qui m'dit :
« Laisse Rodia, je m'en occupe ! Vous deux, vous êtes les gars qui avez franchi la frontière depuis Contemplation ?
— Et si c'était le cas ? qu'il répond le plus laid des deux.
— J'ai envoyé quatre types vous buter hier dit Mangevin.
— Ah, c'était donc ça les cafards qui sont venus nous grimper sur les pieds. » qu'il rétorque, et là il ouvre son sac et fait rouler quatre têtes par terre. Là, Mangevin le regarde avec une mine courroucée, mais la mocheté se démonte pas et il reprend :
« Va falloir penser à renfoncer votre sécurité par ici, vous recrutez ? »

Mangevin mire les quatre brioches qui gisent au sol avec son air mauvais, puis il relève la face juste assez pour que ses p'tits yeux fondent droit sur les deux p'tits gars, il découvre ses dents et laisse paraître son rictus habituel :
« Bienvenue dans la famille ! » qu'il hurle en éclatant de rire.

— Rodia, aubergiste de la Cruche Félée

Les Vautours de Sucroft sont un groupe de chasseurs de primes dirigés par la baronne Palina Zérigny, qui elle-même répond au Marquis Sonil de Sucroft. Il s'agit d'une milice dont la mission est de surveiller la frontière entre Arhmen et Contemplation et d'abattre tous ceux qui la franchissent illégalement. Ces deux royaumes étant en guerre, nombre d'espions, de contrebandiers et de saboteurs tentent de la franchir, c'est pourquoi le marquis s'est montré impitoyable et a donné le permis de tuer à tous les membres de sa milice. Cependant, les personnes qui tentent de passer la frontière sont parfois des civils innocents, des réfugiés, ce qui explique pourquoi la plupart de ceux qui intègrent les "Vautours" sont des malfrats pour qui la vie a peu de valeur.

Localisation
Membres Notoires

Le groupe comprend environ une vingtaine de membres qui tentent de gagner leur vie en empochant les commissions que leur valent leurs faits d'armes. En général, un chasseur de prime peut espérer une gratification de 50 pièces d'or par tête qu'il ramène à la Dame d'Argent, le surnom de la baronne Palina Zérigny. Cela lui permet de vivre confortablement pendant un certain temps à l'auberge, voire, dans certains cas, d'accumuler une petite fortune suite à une belle chasse. Mais ceux qui réussissent le mieux à s'enrichir parmi les vautours sont ceux qui parviennent à abattre des membres des Chasseurs du Duc, une organisation obéissant à l'ennemi juré du Marquis Sonil de Sucroft. Pour eux, la baronne verse une rémunération de 500 pièces d'or par tête.

Les membres de cette milice ne restent jamais très longtemps à Pilonin, il s'agit en général de brigands ou de mercenaires qui ont besoin de se faire quelques pièces avant de reprendre la route. D'ailleurs, il n'y a aucune condition pour en faire partie, il suffit de le vouloir. Une des rares exceptions à cette règle est Mangevin Œil-de-Faucon, ce personnage que beaucoup jugent répugnant fait partie de cette organisation depuis plus de dix ans. C'est un être malsain qui, comme beaucoup des vautours, s'inquiète peu de ceux dont il provoque la mort. Au contraire, il semble parfois en tirer satisfaction. Il se déplace rarement sur le terrain, et pour cause, c'est un devin d'Ithilvion qui utilise ses pouvoirs pour pressentir la position de ceux qui passeront la frontière. Il gagne sa vie en vendant ces informations au chasseur de prime le plus offrant. De plus, la baronne Palina Zérigny lui paye une pension complète, incluant de grandes quantités de vin, à l'auberge de la Cruche Felée. Il est devenu un personnage central des Vautours car, sous sa surveillance, la frontière est devenue presque impossible à franchir.

Du fait de la présence de Mangevin dans l'auberge de la Cruche Felée, cet établissement est devenu le quartier général des Vautours. N'importe quel voyageur peut évidemment y dormir ou s'arrêter prendre une choppe, à condition qu'il ou elle accepte de partager son espace avec des meurtriers. La tenancière, une humaine du nom de Rodia, a appris à tolérer ces gens (notamment en augmentant ses prix, mais on ne peut pas en dire de même du reste de la population de Pilonin qui redoute la taverne et ses occupants et qui fait tout pour les éviter.


Cover image: by Silvio Abbaz with Artbreeder
Character flag image: by Silvio Abbaz with Armoria

Commentaires

Please Login in order to comment!