Remove these ads. Join the Worldbuilders Guild

Les Vigilants

Si le Llahe tient pour la région la plus paisible du Refuge, c’est en grande partie grâce aux courageux membres des Vigilants. Organisation officielle de la société aqonti, la Vigilance dispose de groupes armés aux quatre coins du Miroir Brisé. Ses responsabilités sont lourdes : la protection du peuple en premier lieu, et le maintien de l’ordre général.    

Composition

  L’armée vigilante compte un grand nombre de combattants dans ses rangs. Disséminés sur tout le territoire, ses membres sont tous entraînés au maniement des armes et à la gestion des crises. Il existe cependant diverses spécialisations, et un ordre hiérarchique bien établi.   Il convient de noter que tous les Vigilants sont des Aqonti, l’organisation n’acceptant ni étrangers ni hybrides dans ses rangs. Il n’y a pas non plus d’alchimistes. Les Vigilants se battent sans cette technologie, à l’exception des huiles alchimiques qu’ils appliquent parfois sur leur équipement quand ils peuvent se le permettre - on réserve cela aux missions les plus délicates.  

Hiérarchie

Tout en haut de la chaîne de commandement se trouve la Voix des Vigilants, qui siège à l’Unisson et demeure principalement en Alprra pour coordonner les différentes actions de l’organisation. A l’heure actuelle, il s’agit de Madus’’tinder’mal de la Suie.   Ses interlocuteurs directs sont les Capitaines, que la Voix nomme elle-même en fonction de son propre jugement. Au nombre d’une douzaine, ils sont en général affectés à la gestion d’une zone particulière ou d’une menace précise : la ville d’Alprra, les frontières occidentales, les routes commerciales du nord, les alentours du Ma’aleh… Chacun d’entre eux dispose d’un nombre conséquent de soldats, qu’il accompagne sur le terrain. Ils ont le devoir de faire leur rapport à la Voix régulièrement, mais ne se rendent pas forcément eux-même en ville pour ce faire - ces rapports sont la plupart du temps transmis par des messagers.   En dessous des Capitaines on trouve les officiers, qui sont pour la plupart des combattants expérimentés et réfléchis. Ils ont la responsabilité d’un groupe de soldats, parfois jusqu’à une vingtaine d’entre eux, et sont la figure d’autorité qu’il est le plus commun de croiser dans le quotidien des Aqonti.   Le reste de la soldatesque constitue le gros des troupes. On peut encore distinguer les recrues, qui sont considérés en apprentissage lors de leur trois premières années de service.  

Spécialisations

Dépendant des talents et spécificités de chacun, on peut citer divers corps d’activité au sein des troupes.   La plus répandue est celle du combat rapproché : des Aqonti en pleine forme physique et rompus aux affrontements musclés - qui ne manquent pas sur le Llahe, vis à vis de sa faune agressive. Leurs armes de prédilection sont la lance et le bouclier. Les Vigilants affectés à la capitale préfèrent pour leur part le bâton, qui est plus approprié à leur situation.   Il y a également d’excellents archers, qui manient d’immenses arcs droits capables de tirer des flèches en os à plusieurs centaines de mètres. Ils constituent un atout non négligeable au sein des groupes qui sillonnent les flaques.   On peut citer ensuite les pisteurs, qui savent reconnaître la nature et la distance d’une menace simplement aux traces qu’elle a laissé dans la boue, les messagers, meilleurs cavaliers, et les brumologues qui, s’ils ne touchent pas directement à l’alchimie, sont les plus à même de déterminer les mouvements de brume qui peuvent régulièrement poser problème à quiconque voyage dans le Refuge.   Tout ce beau monde est amené à souvent se déplacer à dos de kappu, aussi chaque recrue doit apprendre la monte dès sa première année d’instruction. Tous sont aussi formés aux premiers soins, car en l’absence de Bienheureux dans leur équipe il convient de maintenir les blessés dans un état stable jusqu’à la prochaine étape dans un dam.   Enfin, il y a les Occultés, une unité spéciale composée exclusivement de shansus dont la responsabilité consiste intégralement en la gestion des foyers de colère qui éclatent régulièrement ça et là, pour prévenir de nouvelles épidémies. Leur champs d’action concerne la totalité du territoire, rendant leur fonctionnement assez délicat. Tous les autres Vigilants sont capables d’alerter une cellule d’Occultés en moins de six heures si jamais ils détectent une menace tombant sous leur juridiction. Leur Capitaine est un shansu taciturne qui se fait appeler Fournaise.    

Qualifications requises

  Tout Aqonti peut prétendre à devenir Vigilant, pour peu qu’il accepte de suivre la formation et de respecter les ordres de ses supérieurs. C’est un métier qui est reconnu comme étant à la fois très dangereux mais également vital, c’est pourquoi les Vigilants sont considérés comme des braves par le reste de la population - ce qui a tendance à générer un certain nombre de vocations chez les jeunes.   Un Vigilant durablement blessé ou devenu trop vieux pour se battre avec efficacité est rappatrié sur Alprra où il pourra prendre une retraite méritée. La plupart des vétérans pourtant continuent d’oeuvrer pour l’organisation, soit en mettant la main dans l’administration ou en formant les recrues aux stratégies martiales.    

Rémunération

  La rémunération des Vigilants repose sur le don. Il est de coutume lors de leur arrivée aux abords d’un dam de venir leur fournir de quoi se nourrir et tout ce dont ils auraient besoin - entretien, matériel, soins, réparations, provisions… Il n’est pas rare de récompenser une troupe qui aurait mené une action de protection envers un groupe de civils avec des cadeaux divers et variés, que les soldats se partagent ensuite et ajoutent à leur - humble - paquetage.   Pour ce qui est des équipements - armes et armures - ainsi que des montures, c’est le quartier général des Vigilants à Alprra qui fournit les troupes, à partir des fonds issus de la taxe citadine.
Type
Civic, Military, Generic
Related Locations

Remove these ads. Join the Worldbuilders Guild


Cover image: by Flora Silve

Commentaires

Please Login in order to comment!