L'Année Froide Tradition / Ritual in L'Héritage d'Agora: Encyclopédie | World Anvil

L'Année Froide

Les régions du nord de Traja, en particulier la province de Moez, maintiennent actives d'anciennes traditions.

Une société brutale

La province de Moez, isolée du reste d'Olympus dans les territoires les plus froids de la planète est sous le contrôle de Traja. Les Moeziens ont tout de même gardés une très large indépendance pendant une grande partie de leur histoire, leur fidélité à Traja ne s'étant révélée que durant Le siège de Traja.
Les Gardes Moeziens devinrent les soldats d'élites de Traja.
Une telle réputation se gagne au prix d'efforts considérables et d'une éducation orientée vers les exploits martiaux. Dès l'antiquité olympienne, au moment où les Mycénians développaient leurs talents musicaux, Traja mettait au point l'art de la guerre.
La violence, les affrontements physiques et les duels tactiques faisaient parti des relations entre Trajans, même en période de paix ou entre amis. Prouver sa valeur sur le plan physique n'était qu'un échange social comme un autre.

Devenir un citoyen utile

Afin de se préparer à affronter la rudesse des échanges sociaux, les jeunes Trajans étaient formés. Disciplines sportives variées, cours théoriques et pratiques sur la tactique et épreuves de lutte étaient enseignés dès 4 ans.

L'épreuve

De 18 à 22 ans, à un âge variable en fonction des capacités de l'individu avait lieu l'Année Froide, démonstration de tout ce que le jeune citoyens avait appris.
Durant une année, le citoyen était emmené dans les territoires de Moez, devait y survivre et revenir dans sa cité d'origine. Tout cela par ses propres moyens. Il devait alors faire preuve d'ingéniosité, de force physique et mentale et de diplomatie. Le jeune pouvait se faire héberger par des locaux, former des groupes avec d'autres jeunes, tout était possible; mise à part les crimes. Si un jeune était pris à commettre un vol ou autre crime, il était définitivement banni de Traja.

Évolution

Avec l'évolution des mentalités et des traditions, l'année froide n'est plus aussi populaire, pratiquée seulement dans la province de Moez comme dans les anciens temps.
Dans le reste de Traja, le passage à l'âge adulte se fait lors de l'anniversaire des 18 ans, comme dans le reste de l'Alliance. Il est généralement accompagné d'une fête en famille ou entre amis.
Reliquats des pratiques anciennes de Traja, des épreuves de pancrace sont parfois organisés entre jeunes du même âge qui approchent des 18 ans.  

Point de vues des autres cités

Dans le reste d'Olympus, l'Année froide était considéré comme brutale, dangereuses et barbare. Mais paradoxalement, les Olympiens reconnaissaient que cette pratique et toute l'éducation qui en découlait permettait à faire des Trajans les meilleurs guerriers de la planète.
De plus, même si l'épreuve de survie peut sembler violente, il ne faut pas oublier que les jeunes Trajans y étaient préparés depuis leur petite enfance. La réussite de l'année froide n'était généralement qu'une formalité. Même les moins résistants physiquement pouvaient trouver des manières de survivre grâce à la diplomatie.

Commentaires

Please Login in order to comment!