La 2nd Rébellion Androïde Organization in ISHURAL SG - La Saga Galactique | World Anvil

La 2nd Rébellion Androïde

Les Factions
Les premiers androïdes furent créés il y a environ un siècle. Quatre générations d'androïdes ont donc parcouru la galaxie. Leur espérance de vie étant d'environ 25 ans. (Cette espérance a très légèrement augmenté avec les générations).

Les androïdes ont été pensées comme des sortes d'humains synthétiques. Des êtres organiques, mortels, faits de chair et de sang (un sang de couleur bleu) mais fabriqués à partir d'un procédé scientifique et magique : la Biomancie Elven.

Les androïdes sont ainsi la seule forme de vie à la fois organique et synthétique.
Un androïde n'est pas un robot, il ne peut être "réactivé" ou "télécharger". Et, étant le produit de la biomancie Elven, ne peut pas porter d'implant cybernétique sans développer une grave maladie dégénérative, ou devenir "déviant".
D'après certaines sources, la création des androïdes s'est faite dans un premier temps pour des raisons eugéniques. Les Elvens étant obsédés par la vie et la création, poussées par un complexe de Dieu, auraient donc entreprit cette folle tâche.
Cet eugénisme s'est alors transformé en besoin et en demande. Contrairement aux robots, les androïdes possédaient les émotions et l'empathie si propre aux êtres organiques. Petit à petit, ils sont donc devenus une sorte de marché de luxe, un marché sur commande. Où, contre énormément d'argent ou de contrepartie, il allait être possible de se faire créer un compagnon, un enfant, un ami de synthèse ou un partenaire.
Ainsi, beaucoup de très riches citoyens se firent créer un enfant pour remplacer le manque d'un décès, un ami par solitude ou encore une aide à domicile ou un domestique.

Les androïdes ont beau être organiques, le procédé synthétique qui sert à les créer permet également de les doter de dons et de facilités particulières dans certains domaines. Ainsi, il était possible de créer des androïdes prédestinés à exceller dans une tâche.
En revanche, la programmation d'un androïde, comme un robot, n'est pas possible. Ainsi, la plupart des androïdes passèrent par un court processus d'éducation et de conditionnement pour correspondre aux attentes de son futur "propriétaire" qui devint plus tard un "tuteur".

Pendant les premières années de leur apparition, les androïdes appartenaient à leurs propriétaires, considérés comme des objets. Tout cela ne s’arrêta que suite à la première rébellion, des androïdes qui se soulevèrent avec l'aide d’humains contre ceux qui les placèrent dans une position de soumission. En particulier une branche de la politique confédérée, le parti Sylloginiste. Dont presque tous les possesseurs d'Androïdes étaient membres.

Après cette rébellion, qui fut brève, en partie violente, mais surtout législative et réformatrice, les Elvens décidèrent de ne pas cesser la production androïde, jugeant que la continuité de l'espèce devait être assurée. Cette décision fut contestée grandement par le second parti, les Diatiristes, qui avaient mené la lutte contre les maîtres des androïdes. Estimant que la continuité de l'espèce ne pouvait que ramener à une forme d'esclavage. Cela se produisit peu de temps avant le renouvellement du traité du partage sur les technologies gravitationnelles de la Primarchie d'Iris.

  Les androïdes, dès lors, devinrent des individus protégés par le code pénal galactique au même titre que les autres. Cependant, ils demeurèrent des êtres considérés comme "non-autonomes" qui nécessiteraient un "tuteur" responsable d'eux tout au long de leur vie. L’Androïde est donc créé sur commande, dont l'émetteur devient son "tuteur" qui agit comme un parent responsable après la naissance et le conditionnement de l'androïde.

Petit à petit, les androïdes des dernières générations montrèrent des complications comportementales. De plus en plus d'accidents impliquant des androïdes se produisirent. Ces androïdes furent référés par une puissante figure scientifique en tant que "déviants" lors d'un discours tenu devant l'ONP. Une intervention qui fit polémique, et dont le terme "déviant" fut repris par certains des androïdes "problématiques" comme une fierté, tandis que l'intervenant fut considéré comme un fou pour beaucoup, et comme un lanceur d'alerte pour les plus complotistes.

Petit à petit, alors que la société découvrit que beaucoup des androïdes "déviants" avaient été maltraités par leurs tuteurs, un nouveau mouvement vit le jour, une seconde rébellion, cette fois bien différente, elle veux rendre les androïdes totalement indépendants, et n'a pas encore déclenché un conflit clair au sein de la Néo Confédération.
En les plaçant sous l'autorité d'un tuteur légal, la société confédérée découvrit qu'il était dur de contrôler et surveiller la maltraitance et la violence parfois criminelle exercée sur les androïdes, à moins que, la société elle-même ne soit complice de cette situation ?

"Elle serait manipulée par les Ziniacs et les Elvens!" Crierait l'USSI. Ou "aveuglé par la haine de tout ce qui est synthétique !", crierait la rébellion. La société néo-conféderée est divisé sur la question androïde, et cette division tend chaque jour de plus en plus les relations publiques et privées.

Depuis bien longtemps, les partis Sylloginistes et Diatiristes de la MSC accèdent chacun leur tour au pouvoir du siège humain du Triumvirat. Contrairement aux Triumvirs Elven et Ziniac, beaucoup plus stables, idéologiquement, les deux partis de la MSC sont toujours animés d'une animosité virulente l'un envers l’autre. Leurs prises de positions souvent antagonistes sur la question androïde sont-elles de véritables fractures idéologique ? Ou l'éternelle malédiction hypocrite du jeu politicien ?

En attendant, la seconde rébellion grandie, et tend davantage la société galactique confédérée, qui fait déjà face à des menaces extérieures de plus en plus préoccupant. Face à cette oppression que les rebelles Androïdes qualifient de "sociétale et systémique", l'utilisation de la violence est parfois justifiée selon eux.
Cette situation provoque de nombreux troubles dans les sociétés galactiques, en particulier dans la Néo-Confédération, où le débat fait rage.
Malgré sa clandestinité globale, la rébellion androïde possède de nombreuses ressources logistiques et matérielles dont les financements et les origines sont encore floues. Cependant, cette organisation rigoureuse fait qu'elle est souvent perçue comme un véritable danger pour ceux qui ne croient pas en la "liberté" des Androïdes.
Mais qui exactement fait vivre cette idée de liberté chez les rebelles ?

Certains diraient que l'Androïde qui incarne la rébellion lui seul est Zack "Free-Rider".

Le débat faisant rage à travers la galaxie, de nombreuses institutions et factions ont décidé de rompre le silence pour exprimer leur point de vue sur les Androïdes. Le Triumvirat de la Néo-Confédération est le plus exposé à ce phénomène sociétal, puisque les Androïdes sont très nombreux dans leurs systèmes.

Vis-à-vis des Androïdes, Andrew Shannon a à de maintes reprises condamné la rébellion Androïde pour les actes violents qui ont été commis contre les Elvens, mais aussi pour leurs opérations de sabotage qualifiées de « terroristes ».
Il a également interdit leur participation à plusieurs institutions publiques comme les forces armées ou de police par exemple.
Une décision critiquée par la Triumvir Elven Valdeer Arawin qui préfère défendre les créations de son peuple plutôt que les Cyber Elvens, fortement impopulaires chez les Elvens de souche.

La vente d'Androïdes est toujours légale dans la Néo-Confédération. Seule exception : la planète Zin, qui n'entre que très peu dans le débat, car il n'existe aucun Androïde fabriqué à partir du peuple Ziniac. Le Grand Astropathe Aesocar a soutenu les décisions d’Andrew Shannon, affirmant qu’il s’agissait de la meilleure solution dans les conditions actuelles.

La rébellion Androïde est contre les avis des 3 Triumvirs, elle veut la liberté totale ainsi que le contrôle des moyens de production d'Androïdes, et revendique également certaines planètes.

En ce qui concerne les autres factions :
l'USSI affirme que les Androïdes méritent davantage de droits que les races aliens, car ils sont ce qu'il y a de plus proche des Sapiens. Kadiatou Boko Wabe accuse la MSC de réduire indirectement en esclavage sa propre espèce sous l’influence des Elven et des Ziniacs.
L’Empire Hybronaute est relativement silencieux sur ce sujet, car le trafic d’Androïdes fait partie des différentes activités qui avantagent leurs affaires mafieuses.
La Primarchie d'Iris a très peu communiqué à propos du débat sur les Androïdes, leur seule affirmation est toujours la même : « La Néo-Confédération se trompe dans sa manière de traiter les Androïdes ».

Dans toute cette agitation, le public est divisé. La rébellion Androïde a parfois trouvé des alliés parmi les citoyens, mais aussi parmi certains Cyber-Elvens.

"FOR FREEDOM"

RELATIONS GÉOPOLITIQUES :

Factions Antagonistes :
  • La M.S.C
  • La néo Confédération
  • Factions Méfiantes :
  • le G.O.E
  • la Planète Zin
  • Factions Sympathisantes :
  • Les Cybers Vaisseaux Mondes
  • Factions aux propos contradictoires :
  • L'USSI
  • La Primarchie D'Iris

  • Articles under La 2nd Rébellion Androïde


    Commentaires

    Please Login in order to comment!