Remove these ads. Join the Worldbuilders Guild

Loup Dorés

La compagnie des Loup Doré est l'un des compagnies mercenaires les plus reconnus au monde. Elle fait partie des plus nombreuses et des mieux organisé qui soit. Dirigé par le Conseillé du roi du Marforel Kiel O'Neil, la compagnie rapporte des caisses d'or et une gloire innégalé à son propriétaire. La compagnie est basé au Marforel et y possède toute ses organisations et beaucoup de ses opérations, mais opère aussi à l'extérieur du pays.

Structure

La compagnie des Loups Dorés est basé depuis sa création au Marforel. Sa structure complexe lui a permis de couvrir un large territoire efficacement et d'étendre son influence rapidement.   La compagnie se divise entre le corps principal, les corps Ducaux et les corps locaux. Les corps locaux son composé d'unité de petite à moyenne envergure constitué de soldats natif de la région ainsi que de renfort périodique. Même si des soldats viennent du corps principal afin de mieux garnir les rangs, le gros de ces forces est composé d'hommes ayant été attiré par la vie de mercenaire, mais ayant des obligations sur place et ne voulant pas partir au loin. Ceux-ci sont responsables de répondre au contrat locaux et font équipe avec les autres corps locaux lorsqu'une menace est trop grande pour être géré par eux seul. Le rôle des corps Ducaux est de coordonner les corps locaux afin d'accomplir ces missions de grande ampleur et d'organiser les ressources et le déploiement des hommes de la compagnie. Finalement, le corps principal est la plus grosse unité de la compagnie et est en charge de répondre aux missions d'envergure internationale et d'envoyer des renforts aux corps locaux lorsque leur force sont insuffisantes pour gérer certain contract. En temps de guerre, tous les corps locaux sont mobilisés et rejoignent le corps principal, fonctionnant alors comme un seul grand corps d'armée au service du pays, détachant parfois certaines unités spéciales pour des missions spécifiques. Afin de bien saisir l'ubiquité de la compagnie au sein du royaume, il est nécessaire de jeter un oeil à sa répartition réel. Au Marforel, tous connaissent le nom des Loups Dorés et presque tout le monde saurait reconnaître un de ses membres par son uniforme. Leurs membres se trouvent dans toutes les grandes villes du pays et leur bureaux sont beau, moderne, utilitaire et surtout, facilement trouvable. Lorsque des bandits écument la régions et que les gardes de la ville ne peuvent quitter leur poste, le noble locale vient bien souvent trouver les Loups Dorés. Lorsqu'un marchand voit sa fille kidnappée et reçoit une demande de rançons, il contact bien souvent les Loups Dorés afin de la retrouver ou de mener les négociations. La compagnie possède bien des moyens, de nombreux hommes qualifiés pour tout type de tâche et de profond réseau de contacts établi un peu partout. Ils sont donc bien souvent à la hauteur de la tâche et chaque victoire renforce leur réputation. Les parents parle de ces valeureux guerriers à leurs enfants et les nobles échangeant les dernières nouvelles de leurs victoires aux divers événements auxquels ils participent. Bien souvent, les Loups Dorés sont synonymes de "force de l'ordre" pour le peuple et partage ce titre avec la Garde du Marforel. Ces derniers se charge bien souvent de défendre ceux à qui manque les moyens nécessaire pour engager les Loups ou de venger ceux qui ne sont plus là pour payer.   La compagnie en elle même est composé de 21 000 hommes éparpillés à travers le pays et le monde, est dirigé par Keil O'Neil et commandé par Victor Arkol. Les corps locaux, eux, sont composé d'une ou plusieurs unités de 15 à 50 hommes, dépendamment la dangerosité de la région. Ces unités sont stationné dans les grandes villes des différentes baronnies ou parfois dans des résidences privées possédées par la famille O'Neil. Les hommes en charge de ces unités sont appelés Sergent et ceux en charges des corps locaux sont appelé Lieutenant. Les hommes dirigeant les corps Ducaux sont pour leur part appelé Capitaine et celui en charge du corps principal, Commandant. Le propriétaire de la compagnie, lui, possède le titre honorifique de Général. Le corps principal est composé de 6 000 hommes stationné en permanence à Xxx et de plusieurs sections envoyé de part le monde afin d'accomplir un contrat quelconque. Cette troupe de six mille nommé La Gueule du Loup est dirigé par le commandant Arkol et comporte certain des plus féroces guerrier de la compagnie et du royaume. Les hommes composant les unités locales sont majoritairement des Guerrier, mais certain sont plus spécialisé et cette spécialisation dépend de leur base d’opération. Ces hommes situés dans les centre urbains sont plus souvent des Roublards, Investigateur ou Rôdeur Urbain tandis que ceux trouvé dans les zone rurale ou sauvage sont plus souvent des Rôdeur, Chevalier, ou Inquisiteur. Il n’est pas rare non plus de trouver des mercenaires quelque peu multiclassé avec quelques niveaux complémentant leur maîtrise des armes. De manière plus générale, les nombreuses sections envoyés en missions suivent une composition similaire à celle de La Gueule du Loup, le corps d’armée principale. Ces groupes sont généralement composé d’un corps principale de fantassin équipé d’épée longue, bouclier et cuirasse/cuir clouté et totalisant la moitié des troupes, d’un corps complémentaire de piquiers (pour les plus grosse section uniquement, mais peut composer entre 15 et 30% de l’effectif principal), d’un corps de cavalerie moyenne armé de lance et d’épée et dont le nombre peut monter jusqu’à 20% du total et d’un régiment d’archer armé d’arc long et totalisant pour leur part entre 10 et 30% des effectifs totaux et armé d’arcs longs basés sur ceux des peuples du Nord et de gambisons. La répartition raciale, ethnique et sexuelle au sein de la compagnie est assez diversifié, bien que la plupart de ses membres soient des hommes, humains, venant des grands centre urbains du royaume. 8% des membres sont des femmes, 5% sont des elfes, 8% sont des nains, 8% sont des élémentaires, 9% sont des Hommes-Bêtes, 2% sont des demi-orcs et moins de 1% sont des demi-elfe. Plus de la moitié d’entre (52%) eux viennent des terres centrale composant le royaume alors que le reste vient des terres conquises en périphérie de celles-ci. En effet, bien que leurs cultures soient différentes les habitants de ces terres accueillent bien souvent favorablement le règne du Marforel et souhaite contribuer à sa défense.   Il existe de nombreuses sections en service dont trois sont particulièrement célèbre et populaire. La première d'entre elles est la section Jalorne, dirigé par un redoutable chasseur orc nommé Tavir Vrol, en exile depuis de nombreuses années et ayant trouvé une nouvelle famille parmis la compagnie. La deuxième est la section Sombre Plume dirigé par Asaléa, une sorcière elfe venue d'un pays exotique à la recherche de sa destiné. Finalement, la section Darchter, dirigé par une redoutable guerrière humaine prénommée Médine, accumule les exploits militaire, au même titre que sa Capitaine. La compagnie comporte de nombreux combattants compétents dont certain possèdent une réputation montante et parmis eux, quelques un sont devenus célèbres auprès de la populace du Marforel, celle-ci raffolant des récits de victoire de ces guerriers entourés d’une aura romanesque. Raman de kelter, dit ‘’Vif-Argent’’, est un de ceux-ci. Jeune homme dans la fin vingtaine, il possède un talent certain pour le combat, mais aussi et surtout un charme et une chance insolente. Beau et captivant, il attire les regard autant sur les champs de batailles qu’à la cours des nobles et semble toujours se trouver là où la gloire se récolte à profusion. Anobli pour ses exploits, il possède le charme et l’éducation pour plaire aux nobles et le vécu nécessaire pour s’attirer la camaraderie des hommes de basses extraction. Sa légende grandit de campagne en campagne (bien évidemment soutenue par les agents des Loups Dorés qui profite et est en partie à l’origine de notoriété) et son nom est connu de tous au sein de la compagnie et de beaucoup parmi le peuple. Jeune, blond, élancé, au sourire ravageur et à l’oeil pétillant, Raman a tout pour réussir et devenir riche. Sur le champs de bataille, il se démarque par sa légendaire armure de Mithril et sa fine épée longue pareil à un trait d’argent brouillé par la vitesse. (Guerrier Weapon Master lvl 9, Vigilante 5, Harnois de Mithril, épée longue masterwork). Bien sûr, Raman est trop précieux pour la compagnie (sous bien des aspect) pour qu’il le laisse à la merci des aléas des batailles auxquelles il participe. Sa section comporte de nombreux guerriers aguerris, mais deux d’entre eux y ont été assigné avec l’ordre explicite, mais caché, de veiller en priorité à sa survie. Le premier est un nain à la mine farouche nommé Namar Gant-de-Maille et lui servant de garde du corps rapproché. Celui-ci, brandissant hache et bouclier ne le quitte jamais d’une semelle, s’assure qu’il ne soit pas attaquer en traître et dégage discrètement le champs de bataille d’une partie des adversaires tout en lui en laissant tout le crédit (Chevalier Honor Guard of the Order of the Guard lvl 12). La seconde, Liavel Seres, est une femme demi-elfe lanceuse de sort. Elle aussi chargé de sa sécurité, elle à la responsabilité de faire en sorte qu’aucune menaces magique ne s'abattent sur le groupe en générale ou sur Raman en particulier. Héritière (non véritable), elle est spécialisé dans la défense arcane et, particulièrement, dans le contresort. Marqué d’une vilaine cicatrice à la mâchoire et un peu trop musculeuse, Liavel n’est pas particulièrement belle, mais possède un certain charme sous la forme d’un sourire facile et d’un humour de soldat. Bien qu’il soit leur charge, Raman possède avec eux une relation de franche camaraderie et les considère tous les deux comme des amis proche et non pas des gardien. Malgré l'aura légendaire de popularité dont il s'entoure, Raman n'est pas le meilleur combattant de l’ensemble de la compagnie. Celui qui remporterait cette palme serait fort probablement Voltèle Zirieal, surnommé Rouge Danse. Déjà âgé de quelques siècles, dont la plupart consacré à perfectionner sa maîtrise des armes, Voltèle à mené une vie parsemé de conflits et de guerre. Fasciné dès son plus jeune âge par la danse des lames, il se consacra à son entraînement dès qu'il le pu. Quand la dernière guerre avec le Dénémor éclata il y à xx ans, il rejoignit les rangs de l'armée et combattit au nom de son pays. Ils repoussa les incursions orcs au sein de l'armée, chassa les bandits en tant que membre des Ravens Roots des Bloodwoods, appris à maîtriser la redoutable Zael'Dyl auprès des Danseurs des Lames, puis, lorsque les Guerres Orcs éclatèrent, il combattit à leurs côtés au nom du royaume, une nouvelle fois. Enfin, il rejoignit les Loups Dorés et participa à divers conflits pour eux. Les plus notable d'entre eux furent la guerre xxx-yyy (royaume perse-romain) et la révolte xxx (hommes pâles au nord du Marforel, très bon archers). Après des décennies de conflits, il se mérita amplement le surnom de "Rouge Danse", terme étant le plus approprié pour décrire les roses de sang qu'il laisse derrière lui alors qu'il fauche de cercles tournoyants ses ennemis, son bâton double lames en main. Avec toute cette expérience, Voltèle devient un expert en toute chose de la guerre, comprenant mieux que n'importe quel autre soldat comment fonctionne un champs de bataille, la vie de soldats et les aléas de la guerre.

Projet Public

La compagnie fut fondé il y a 70 ans par Charle O'Neil avec l'aide du brillant stratège Lòss Velke. Il gagnèrent en notoriété en aidant à déjouer le coup d'état Tiffelin et par leur participation aux Guerres Orcs. Lorsque Charle mourut, ses fils se disputèrent la direction des Loups Dorés jusqu'à ce que Gerbert assassine son frère suite à un différend quant à la manière dont la compagnie devrait être utilisé. À la mort de Gerbert, Keil hérita de la compagnie et continue encore aujourd'hui de la diriger dans une indifférence manifeste doublé d'oisiveté ostentatoire. En effet, Keil semble accorder peu d'intérêt à la gestion de la compagnie et ne profiter que de sa gloire et de la fortune qu'elle apporte. La compagnie reste encore la plus grande de Marforel et la deuxième plus grande du Nord, à ex aequo avec une autre compagnie mercenaire d'Herbar. Ils sont actuellement la coqueluche de la noblesse et le sujet le plus à la mode.   Son héritier ne fut personne d'autre que son seul fils Keil, celui-ci s'en étant assuré auprès des autres membres de sa famille grâce au chantage, à l'intimidation et à la corruption. Maintenant, il dirige sa famille et sa compagnie selon la même vision que son père, ayant été formé à celà dès son plus jeune âge. Il est aidé dans cette tâche par l'ancien bras droit de son père, Dèmènalme, qui lui prodigue encore ses précieux conseils, mais pas pour bien longtemps... Depuis 2 ans déjà, Les Gardien Gris s'opposent à un ennemis de taille: il ont découvert qu'un complot se tramait visant à renverser l'équilibre du pouvoir au Marforel et que plusieurs familles traîtresse son impliqué. Le combats est rude et les progrès lents, mais Keil sens que le destin de son pays et du pays de son père est en jeux et même s'il doit endosser le rôle de joyeux nobles vivant de la fortunes de sa compagnie mercenaire dans la plus grande oisiveté pour le reste de sa vie afin de protéger ce que lui et son père ont accompli, il le feras. Il n'hésite pas à utiliser tous les outils qui passent à sa porter et profite actuellement du fait que le mercenariat soit à la mode pour mener plusieurs opérations sous le couvert de la popularité.

Ressources

La compagnie est actuellement composé de 21 000 hommes, mais ce chiffre peut varier au fil du temps. Ses membre sont tous bien équipé en armes et armures et leur chevaux sont fier et bien dressé. Bien que cela ne soit pas leur point foit, ils possèdent quelques armes de siège et un certain nombre de membres élus. L'organisation est supporté par plusieurs propriétés et places fortes éparpillé à travers le pays.

Histoire

La compagnie des Loup Doré fête cette année ses 70 ans. Son épopée tumultueuse commença 5 ans avant le début des guerres orcs par un rêve, une lubie, dirait certain. Le rêve de Charle O'Neil, alors compte de Picacier, de posséder sa propre troupe armé destiné à parcourir le monde à la recherche de gloire et à clamer son nom dans chaque pays qu'elle traverserait.   N'étant pourtant que peu formé aux arts de la guerre et préférant le vin à l'épée et le lit à la selle, il se mit à la recherche d'un homme capable de mener sa future troupe. Un homme expérimenté et discipliné, brillant stratège et habile combattant, courageux, mais réfléchi. Un projet ambitieux de trouver un tel homme n'étant pas déjà au service d'un quelconque nobles ou armée. Pourtant, après plusieurs mois de vaines recherche, le destin mis sur son chemin exactement ce qu'il cherchait. Un soir, alors qu'il voyageait vers la capitale, il s'arrêta dans une auberge afin de passer la nuit et y assista à une scène qui devait changer sa vie. L'auberge, attaqué par des bandits, avait acquis l'aide de ce qui semblait être un vieil homme, borgne et boiteux. Pourtant, celui-ci voltigeait de cible en cible, anticipant les mouvements de ses adversaires et frappant là où il se trouverait une seconde plus tard, ses mouvements était sec, brutaux et quelque peux gauche, mais terriblement assuré et mortels. Lorsque le combat fût fini, l'homme dédaigna la récompense proposé par l'aubergiste et s'apprêta à continuer son chemin. Fasciné par cette homme, Charle lui proposa de passer la soirée avec lui devant un bon repas. Après quelques délibérations, il accepta et tous deux passèrent la soirée à discuter. Le noble, alors déjà dans la mi-quarantaine, appris que son interlocuteur, nommé Lòss Velke, était un vétéran du conflit d'Auman, qu'il avait participé à la guerre Véno-Marforel, avait été chasseur de bandits pendant presque 10 ans et mercenaire de profession pendant encore 6 ans. Conquis par les capacités de l'homme, Charle lui proposa sans plus attendre de diriger la future compagnie mercenaire. Lorsque après beaucoup délibérations et d'hésitation il accepta, le plus dur était fait.   Galvanisé par ce soudain avancement, O'Neil utilisea sans retenue les contacts et la fortune familial afin d'acheter armes et armures et de recruter les meilleurs hommes sur le marché. Peu importe leurs origines, leurs croyances, nationalité ou leurs passé, chaque combattant expérimenté obtint une chance de prouver sa valeur. Après à peine quelque mois d'entraînement, la compagnie nouvellement formé des Loup Doré put mettre ses forces à l'épreuve alors que le coup d'état Tiffelin éclata. Une diversion avait été orchestré par les comploteurs sous la forme d'une attaque sur l'une des grandes villes non loin d'Arkonem et la compagnie avait été engagé afin de stopper cette assaut. Même si le génie stratégique de Velke lui permit de régler la situation rapidement et sans effusion de sang, il avait aussi prédit que ce ne serait pas l'attaque principale et que le roi lui-même serais visé. Alors, quand les portes de la Capitale se refèrmèrent, bloquant l'arrivé de renfort, que le champs de protection magique s'anima, isolant la ville complètement et que les cellules dormantes de comploteurs s'éveillèrent, prête à prendre la tête du roi, une troupe des Loups Doré était sur place prêt à aider à protéger la couronne. Leur participation à ce conflit et les prodiges de stratégie mis en place en ces jours funestes suffirent à lancer la jeune compagnie comme l'une des figures de proue du mercenariat Marforellien. Le Compte O'Neil, pour sa part, eu l'honneur de devenir Vicompte et de se libéré ainsi de l'influence du Duc local.   Beignant dans une aura de respect, les Loups Dorés gagnèrent en influence et obtinrent des contracts partout dans le Nord d'Anelde et même au Conglomérat. Sous la direction de Velke, l'organisation se dota d'une structure novatrice encore jamais vue composé de sous-corps d'armée éparpillés pouvant répondre rapidement à une menace. Un des avantages majeurs de cette organisation était de tisser un réseau d'information et de collaborateur, les gens biens plus porter à collaborer avec quelqu'un de leur connaissance. De plus, les hommes défendant leur terre et celle de leur amis se battait d'autant plus ardament. Bientôt, la place de plus grande compagnie mercenaire de Marforel leur revint, mais ce, non sans opposition. Velke, pour sa part grandit en renommé et devint l'une des figures les plus imposantes du monde militaire de son époque. Encore aujourd'hui, la prestigieuse école militaire de Matar porte son nom, en l'honneur de ses accomplissement, de son sacrifice et des enseignements qu'il apporta pendant sa carrière.   Quelque années plus tard, lorsque les guerres orcs éclatèrent, la compagnie florissante des Loups Dorés ayant pris bien plus d'ampleur, s'engagea aux côté des armées du Nord afin de stopper la horde. Malheureusement, lors des conflits résultant de l'avancé de diverses tribus orcs en maraude sur Marforel, le commandant Velke perdit la vie, laissant O'Neil en charge de la compagnie juste avant que la véritable horde n'arrive. Fort de ces quelques années à gérer la compagnie, Charle pris les reines de ses troupes, réunis ses hommes et leur fit un discours. Un discours les enjoignant à se battre pour leur terres, pour leur famille, pour leur culture, parce que même si le monde ne les voyait que comme des mercenaires, c'était encore des hommes, libre et fier. Ce discours précédent la Grande Bataille rentra dans les annales et officialisa le noble dans son rôle de commandant. Au cour de la guerre, la compagnie s'illustra à de nombreuses reprises, ses hommes donnant cours à des actes de bravoure normalement réserve aux soldats les plus patriotes, malgré de lourde perte subie.   Au sortir de la guerre, la compagnie avait été durement touché, en partie à cause de son zèle héroïque. Peu après la fin du conflit, le Vicomte tomba malade et mourut, laissant la compagnie à son fils aîné William. Après seulement quelques années de commandements à la tête de la famille et de la compagnie, William fut assassiné. Les rumeurs prétendent que son frère voulait la tête de la compagnie, mais que William la lui refusait, mais la vérité est encore plus sombre. Gerbert assassina bel et bien son frère, mais en raison d'un désaccord idéologique sur la direction que devrait prendre la compagnie et non pas de vulgaire jalousie. En effet, William voulait poursuivre le rêve initial de son père et faire grandir la réputation de la famille à l'étranger, envoyant la compagnie accomplir divers contrats l'autre bout du continent afin de servir un agenda politique. Gerbert, lui, voulait qu'elle suive la voie tracé par leur père lors du fameux discours de la Grande Bataille. Il voulait qu'elle devienne un gardien, protecteur vigilant à l'affût des menaces internes comme externes. Le conflit fit rage entre eux deux pendant des années, jusqu'à ce que, finalement, Gerbert y mette fin pour le bien du royaume. Aucune preuve n'étant assez tangible pour le faire accuser, il ne fit aucun effort pour faire taire les rumeurs le concernant, comprenant très bien que s'il voulait revêtir le manteau de protecteur du royaume, il devrait faire autrement.   En effet, les Bloodwood se dressait déjà depuis des siècles comme protecteur indépendant du royaume, chevalier prêt à tout pour Marforel et ne se laissant pas arrêter par la loi ou la politique. Pourtant, ce rôle assumé leur avait attiré beaucoup d'ennemis et de problème au fils des années et ce, sans qu'il puisse stopper les véritables menaces. Il n'avait pas stoppée l'assassinat du roi Ralus, il n'avait pas stoppée le coup d'état Tiffelin et il n'avait pas prévus l'invasion orc. Le royaume ne serait protégé que lorsqu'il serais doté d'yeux dans les ombres et de la capacité à stopper ce genre de menace avant qu'elles n'émerge.   À partir de ce jour, la famille O'Neil et sa compagnie prirent chacune un tournant drastique. La famille devrait dès lors être divisé entre les enfants et petits enfants de William et ceux de Gerbert, les premiers gardant rancune contre les deuxièmes pour leur avoir volé la direction de la famille et de la compagnie. Les Loups Dorés, eux, utilisèrent une grande partie de leur rescources afin de créer des programmes d'entraînement ainsi que des unités spéciales visant à parcourir les ombres et à stopper les menaces sans que qui que ce soit n'ait eu conscience de leurs existences. Gerbert placa Dèmènalme, son bras droit et l'homme qui avait plongé sa lame dans le cœur de son frère à la tête de cette unité spéciale appelé Les Gardiens Gris. Pendant les 45 ans qui suivirent, la compagnie prospéra sous la direction de ses deux commandants, autant dans la lumière que dans les ombres, jusqu'à ce que Gerbert perde la vie suite aux affres de la vieillesse.   La compagnie des Loups Dorés peut se targuer d'avoir accompli de nombreux fait d'armes. Le plus notable d'entre eux est d'avoir déjoué le coup d'État Tiffelin presque à eux seul, sauvant ainsi la vie du roi. Pendant les Guerres Orcs, d'avoir tenue la ville de Lauterbeg contre une force écrasante jusqu'à ce que les renforts arrivent aux prix de la vie tous les membres de la compagnie, d'avoir réussi à éliminer le terrible chef de guerre Makor, Shrulk Tranche-Panse, stoppant ainsi l'avancé orc sur la petite ville Dénémorienne de Hellar et d'avoir permis à l'alliance de remporté la Bataille de Blancbois, bataille la plus meurtrière de la guerre orc, sauvant ainsi la vie de bien des hommes. Plus généralement, ils sont aussi reconnu pour avoir empêché l'invasion du Boltérène en envoyant le gros de la force ennemie mourrir dans un marais et en frappant simultanément leur corps d'officier ainsi que d'avoir participé à stopper une révolution au Nagar qui aurait dégénéré en un bain de sang.
Date de Fondation
Il y a 70 ans
Type
Military, Mercenary Group
Niveau d'Entrainement
Professional
Niveau d’Expérience
Veteran
Organisation Mère
Localisation
Membres Notoires
Pourtant, malgré tout ce que je viens de vous exposer, tout ce que j'ai vue et entendu sur cette organisation mercenaire à l'allure irréprochable, je ne peut me départir de la sensation que quelque chose ne tourne pas rond. Le propriétaire actuel de la compagnie, le Vicompte O'Neil, fut particulièrement affable avec moi et tenta de me faire voir tout le bien que sa compagnie accomplit, tant à travers le Marforel que le reste du monde, mais quelque chose me semble intrinsèquement louche à propos d'une organisation comportant des milliers de membres, ayant accès aux plus hauts échelons de la politique locale (et parfois nationales) ainsi qu'à des fond et des ressources conséquente et implantés avec ubiquité sur un territoire de la taille d'un empire. Particulièrement quand celle-ci ne prétend que vouloir le bien des son foyer adoré. Les Loups Dorés sont représentent clairement une pièce majeur sur l'échiquier mondiale, mais la question demeure: blanc ou noir? 

Extrait des Pérégrinations sous la Lune D'Azure,
Des Rouages du Monde,
Iltamis, le Voyageur Éternel.

Remove these ads. Join the Worldbuilders Guild

Articles under Loup Dorés


Cover image: Ciri's Nightmare by MiryAnne
This article has no secrets.

Commentaires

Please Login in order to comment!
14 Aug, 2019 06:23

I love this story is Rich, seems complete and is pretty clear but I have a question. What did William's sun. Did they tried to take over the control of the Golden Wolf? Est-ce que Gerbert à déjà utilisé les Grey Warden afin de faire une concurrence déloyale avec les autres familles. À quelle point la famille O'Neil et leur association sont elles dissocié ?