Tranchoir aberrant

Comme souvent dans la capitale du Saint Royaume, toute chose effrayante ou jugée déviante est attribuée à l'influence de l'Aberration ou des sorciers Ahrrins. Une arme de prédilection utilisée par certains cultistes est le couteau de boucher, le hachoir rectangulaire faisant son petit effet auprès des bourgeois et de la noblesse qui aime se faire peur. L'apparition de cette arme près des scènes de crime sanglantes a suscité une vague d'excitation, masquée par une indignation feinte. Cette excitation a animée les conversations les plus lugubres et donné lieu à des pièces de théâtre macabres et clandestines pour assouvir les pulsions et la fascination malsaine des participants. Puis, ces réunions clandestines ont réuni des cercles encore plus privés qui ont finalement pu s'adonner à la saveur exquise du meurtre avec l'arme qu'ils aiment tant : le fameux hachoir. Os, cartilage, rien ne lui résiste : la victime n'est rien d'autre qu'une pièce de viande.   Le tranchoir aberrant utilise les mêmes statistiques que la hachette. Manipulé par un cultiste de l'aberration, un fanatique ou un meurtrier, le tranchoir (qui est un hachoir) emprunte d'étranges propriétés. Il octroie l'immunité au charme et à la peur à son porteur, et son seuil de coup critique diminue de 1 point. Une créature blessée par le tranchoir doit réussir un jet de sauvegarde de consitution DD 13 ou subir l'effet d'une blessure grave, qui empêche de récupérer des points de santé jusqu'au prochain repos. Cet effet est considéré comme une maladie.   Certains disent que ce n'est pas l'Aberration mais une autre entité qui prête son pouvoir à ces armes blanches lorsqu'elles sont maniées par des individus rendus digne de ce cadeau par leur état de démence.

Commentaires

Please Login in order to comment!