Remove these ads. Join the Worldbuilders Guild

République du Guelenbur

Le Guelenbur, ou République du Guelenbur en forme longue, est proclamé en 323 à l’issue d’une série de réformes politiques et sociales qui réduisent le pouvoir des chef-fe-s de clan au profit d’un État dirigé par une petite bourgeoisie naissante.   Le Guelenbur est une terre d’échanges commerciaux et de mouvements de population. Ses nombreuses villes portuaires le long de l’Essava favorisent les contacts avec l’Éverade.

History

Temps sombres

  Durant les Temps sombres, la région qui deviendra le Guelenbur est utilisée par les guendens comme zone de transit entre les deux continents. C’est l’une des zones où il y avait le plus d’esclaves de surface, employé-e-s à nourrir les grandes créatures qui servaient alors de vaisseaux. Par conséquent, la Duivenzà se développa moins dans cette région qu’ailleurs et le culte des ancêtres, parfois associé à des esprits aériens, fut davantage pratiqué.  

Reconstruction

  Suite à des révoltes populaires au IIIème siècle CR, les chefs de clan de la région décident, d’un commun accord, d’autoriser la population à nommer des Défenseurs. Ces Défenseurs sont chargés de consigner les complaintes des bourgeois et des pêcheurs et de défendre leur point de vue devant leurs maîtres.   Au IVème siècle CR, les notables qui influencent fortement l’élection des Défenseurs parviennent à imposer une série de réformes qui abolissent un certain nombre de privilèges héréditaires.   En 323CR, sous l’impulsion de la commémorante Liera Friedhard, une assemblée extraordinaire des Défenseurs et Défenseuses se tient à Calmsdorf. Friedhard y défend l’idée selon laquelle, dans ce nouveau monde qui commence à se régénérer, les vieux chefs de clans ne sont plus la puissance fondatrice des sociétés. Le Conseil de justice a émis un grand nombre de lois qui nécessitent, de manière urgente, des interprètes bien formé-e-s. Certaines de ces lois créent même de nouveaux corps de métier comme celui des tailleurs de pierre des stèles de commémoration. Par conséquent, seule une population bien formée, soudée au-delà des rivalités familiales et bien organisée, obéissant à des règles valables pour toutes et tous, peut faire face à de telles épreuves. Cette assemblée extraordinaire aboutit à la proclamation de la République de Guelenbur durant ce qui restera dans l’Histoire comme la Nuit des griefs.   Pendant les décennies qui suivent, magistrats, marchands et propriétaires terriens font pression sur les chefs de clan pour rejoindre la jeune République. Des affrontements occasionnels ont lieu entre mercenaires et guerriers claniques. Un révolte paysanne a également lieu en 334CR pour réclamer plus de droits, en vain.  

Âge d’or

  Au cours du IXème siècle, la République du Guelenbur étend considérablement son arrière pays en absorbant de petits royaumes situés à l’est. Ces terres deviennent le « grenier à blé » des ports guelenburrois. Ces derniers connaissent une forte croissance démographique et font bientôt figure de métropoles.   Entre le XIIème et le XIIIème siècle, profitant des conflits avec l’Auguste Magocratie, les régions est du Guelenbur déclarent progressivement leur indépendance. Elles s’allient à Bacingel, une ville sécessionniste du Sandor, pour repousser les tentatives de reprise en main de leur ancienne patrie. En 1266, ces villes fondent les Comtés des vers pâturages, placés sous l’autorité de six Comtes Protecteurs qui se partagent les terres et mettent en place un système féodal visant à « protéger les terres contre les voisins envieux ». Cette indépendance est un coup dur pour le Guelenbur qui perd la moitié de son territoire et près du tiers de sa population. La vieille République mène une guerre larvée dans l’espoir de reprendre le plus de territoire possible mais cette tactique échoue et prend fin en 1273CR.  

Le Déclin

  Le Déclin a durement affecté le Guelenbur, entraînant la mort d’une grande partie de sa population. Les migrations en provenance de l'Éverade, au XVIIème siècle, ont évité un effondrement civilisationnel et ont permit à la République de subsister. Néanmoins, le commerce et les échanges interculturels diminuent fortement, ce qui provoque des crises à répétition, malgré les tentatives de conversion de l’industrie ou les efforts mis dans les échanges diplomatiques.   Suite à la diminution de la population, de nombreux quartiers des villes guelenburroises sont abandonnées entre le XXIème et le XXIIIème siècle. Ces quartiers restent en ruine par la suite.   Ne disposant que de peu de campagnes, les assauts kraans sont relativement bien contenus. Ceci engendre la troisième et dernière vague d’immigration vers les ports du Guelenbur.  

Époque contemporaine

  A faire

Demography and Population

Population

  Le Guelenbur est un petit pays assez densément peuplé. Il dispose de large côtes abritant plusieurs ports tandis que l’arrière pays est essentiellement composé de campagnes et de petits villages.   En raison de nombreuses migrations en provenance de l’ouest et du nord, le Guelenbur est la nation la plus métissée de l’Anmark. La majorité de la population ait un teint légèrement tanné hérité des vieilles migrations du début de la Reconstruction et du déclin de l'Éverade.   D’autres migrations plus récentes, suite aux assauts kraans au XVIème siècle, entraînent l’arrivée de nouvelles populations. Ces migrant-e-s relativement récent-e-s représentent près d’un quart de la population et proviennent essentiellement de l'Éverade et des Comtés des verts pâturages.  

Evolution de la population

 
  • 700.000 habitants (IVème siècle CR)
  •    
  • 2 millions d’habitants (VIIème siècle CR)
  •  
  • 5 millions d’habitants (Xème siècle CR)
  •  
  • 12 millions d’habitants (1265CR)
  •  
  • 8,5 millions d’habitants (1273CR)
  •  
  • 14 millions d’habitants (XVIIème siècle CR)
  •  
  • 9 millions d’habitants (XIXème siècle CR)
  •  
  • 7 millions d’habitants (2499CR)
  •  
  • 4 millions d’habitants (2554CR)
  •  
  • 4,5 millions d’habitants (2695CR)

Territories

Le Guelenbur est un petit pays de forme vaguement triangulaire, composé de longues côtes et d’un arrière pays qui s’est progressivement rallié aux villes. L’arrière-pays, situé à l’est, fait sécession en 1266CR.

Un même ciel, une même loi

Founding Date
323CR
Type
Activist, Political
Capital
Hostzerzam
Alternative Names
L'asile des marchands
Demonym
Guelenburrois
Government System
Democracy, Parliamentary
Power Structure
Unitary state
Economic System
Market economy
Location
Anmark
Official Languages
Neighboring Nations

Remove these ads. Join the Worldbuilders Guild

Articles under République du Guelenbur


Comments

Please Login in order to comment!