Remove these ads. Join the Worldbuilders Guild

Duivenzà

La duivenzà (du-i-ven-sa) est une religion chamanique très ancienne, de tradition orale, apparue spontanément à partir du culte des ancêtres. Ses origines remontent au travail des esclaves humains d’eirdchelen dans les mines. Elle organise un panthéon de divinités primordiales autour de Loraï (la terre), divinités qui habitent dans la nature et se manifestent à travers elle.   La duivenzà est très flexible, dotée d’un corpus restreint de dogmes. Elle a connu de très nombreuses adaptations locales, ce qui explique qu’elle se soit particulièrement bien répandue dans différentes nations humaines avant de donner naissance à plusieurs religions filles plus formellement organisées.

History

Temps Sombres

  A partir du XVIIIème siècle avant C.R., les humains et humaines réduites en esclavage dans les mines de ril Guenden depuis des générations commencent à éprouver des hallucinations de plus en plus fréquentes. Les femmes sont particulièrement touchées à cause de l’affaiblissement causé par les grossesses. Il ne faut pas longtemps avant que le culte des ancêtres pratiqué jusqu’alors soit associé transformé en un culte des esprits souterrains.   Le nom de Loraï apparaît rapidement et se propage en à peine quelques décennies sur les continents jumeaux. Cette figure tutélaire, principale destinataire des prières, est avant tout décrite comme une gardienne, un foyer et la créatrice de toutes choses. Les tremblements de terre et les effondrements sont les plus terribles manifestations de sa colère.   Entre le XIVème et le IXème siècle avant C.R., de nombreuses divinités secondaires sont inventées pour seconder Loraï. Dieux et déesses des minerais, de l’air, des animaux, de l’eau, l’obscurité et du feu peuplent l’imaginaire des adeptes de la Duivenzà.   Lorsque la rébellion commence, Loraï se voit dotée d’une personnalité plus belliqueuse. La mythologie Duivenzàn intègre l’idée selon laquelle les guendens et leurs alliés, désignés sous le terme de monstres, ne seraient pas des enfants de la Terre mais plutôt de son antagoniste, la Lune.  

Reconstruction

  Tandis que les êtres humains retrouvent leur liberté et abandonnent les profondeurs, la foi duivenzàn s’affaiblit. Les divinités mineures qui jusque là n’étaient vu que comme des extensions de Loraï, prennent progressivement leur indépendance.   Pour s’adapter au nouvel habitat des êtres humains, à la surface, la notion de venzà (Terre-Ciel) est davantage développée. Elle postule le fait que le ciel fait partie intégrante de la terre.   Parmi ces divinités, Excelsior, dieu de la piété prend une importance particulière. Au IIIème siècle du C.R., le prophète Luthian prétend apporter de nouveaux enseignements pour répondre au besoin de rédemption des êtres humains suite aux conflits sanglants qui viennent à peine de prendre fin. Tout en mettant un terme à l’idée selon laquelle seules les femmes peuvent devenir adjuratrice, il instaure dans l’Anmark une religion patriarcale et paternaliste où les femmes sont réduites au rôle de servantes qui se consacrent à l’entretien des temples. Le luthianisme abandonne également la tradition orale au profit de la tradition écrite.  

Âge d’or

  Le luthianisme se répand par la coercition et l’endoctrinement, engendrant des réactions de mécontentement et d’indignation chez celles et ceux qui y voient une trahison envers les enseignements de la Duivenzà. La Toahe, qui se veut comme un retour aux principes de la Duivenzà sous une forme moins superstitieuse, apparaît au Vème siècle. Elle perdure, minoritaire, dans l’Anmark mais se répand davantage dans le Nkemil.  

Déclin

  A faire  

Epoque contemporaine

  A faire

Priesthood

La religion est organisée autour des adjuratrices, qui ont pour rôle d’invoquer l’âme de Loraï (et de ses enfants) et de demander ses bénédictions. N’importe quelle femme peut s’auto-proclamer adjuratrice et les cérémonies peuvent avoir lieu n’importe où, tant qu’il y a de la terre à nu.   Les hommes, eux, peuvent devenir des initiés, à condition de trouver une adjuratrice qui accepte de les former. Ce rôle se limite à mémoriser les enseignements et les paroles extatiques des adjuratrices pour pouvoir les transmettre aux personnes intéressées.
Founding Date
XVIIIème avant CR
Type
Religious, Pantheon
Subsidiary Organizations
Permeated Organizations
Deities
Divines

Remove these ads. Join the Worldbuilders Guild

Articles under Duivenzà


Comments

Please Login in order to comment!