Remove these ads. Join the Worldbuilders Guild

Voyage fort boueux !

rapporté par Tontione

Created Content

Un peu d'animation.

 

Le temps semble s'être arrêté à Clairval. Depuis deux semaines ce n'est que pluie et lourds nuages. Nulle distraction pour les aventuriers , qui ne peuvent que se languir à l'Auberge.
Après s'être reposé et entraîné, le groupe s'ennuie ferme quand enfin, un après-midi, un peu d'animation le sort de sa torpeur : sous une pluie battante, un chariot vient d'arriver au bourg !
Il est conduit par un gnome, escorté de deux soldats aux armoiries de La Principauté d'Arly.
Il s'arrête devant l'auberge.
Une silhouette encapuchonnée en descend. Il s'agit d'un homme de belle prestance, aux habits de qualité. Au même moment, un serviteur du château arrive en tenant un cheval par la bride. L'inconnu monte en selle et part vers le château.

 

Les deux soldats et le gnome, nommé Blain, se réfugient à l'auberge. Ils sont plutôt loquaces, heureux de trouver chaleur et compagnie après leur éprouvant voyage. Ils avaient pour mission de mener le chariot et son passager à Clairval. Leur mission s'achève ici, et ils en sont soulagés.
Le chariot est destiné à ravitailler Fort Boueux, au Nord.
Le passager est un noble qui doit prendre poste au fort, il est décrit comme arrogant et semble s'être attiré le mépris de ses trois compagnons de voyage. Néanmoins il doit être un personnage d'importance, car il est porteur d'une missive au cachet princier !

 

Convoyage

 

Monsieur Carillon , arrive à l'auberge et propose aux aventuriers de prendre le relais des convoyeurs et d'escorter le chariot et son passager jusqu'à fort boueux.
Le voyage risque d'être pénible au vu des conditions météo, mais l'offre est acceptée aussitôt, c'est une occasion inespérée pour nos héros de tuer l'ennui qui les accable !

Le départ a lieu le lendemain. Le passager est en retard, il arrive passablement éméché et s'endort aussitôt au fond du chariot.
Il s'agit de Julius de Mortemire , un jeune nobliau, effectivement très arrogant, qui s'attire aussitôt l'inimitié du groupe et plus spécialement de Jean-Kastr. Lors de ses rares périodes d'éveil, entre deux vomis, il explique être exilé à fort boueux en guise de pénitence pour quelque mauvaise action.
Il annonce être le frère de la capitaine qui commande le Fort, Andréa de Mortemire

Le voyage est très pénible, la route presque impraticable car inondée et très boueuse. Le chariot se retrouve bloqué à maintes reprises, par de nombreux obstacles : pentes glissantes, montées impossibles, zones inondées à contourner, arbres tombés en travers du chemin.
Les voyageurs s'épuisent à franchir ces difficultés, hormis Julius qui refuse de participer et se contente de cuver au fond du chariot.

Après deux jours éprouvants, l'équipage arrive à Vireux, petit village fortifié à mi-chemin de Fort Boueux.
L'accueil est modeste mais bienveillant, voyageurs et habitants se retrouvent dans la grande salle commune pour le repas.
Julius ne peut s'empêcher de faire le joli cœur auprès d'une jeune paysanne.
La troupe reprend la route le lendemain, une nouvelle journée de progression difficile ne permet pas d'atteindre le fort, il faut faire halte pour la nuit.
Les personnages sont tirés de leur sommeil par un terrible cri mais impossible d'en déterminer la provenance.
Un peu plus tard dans la nuit Aëden Kruden est réveillé par des léchouilles sur le visage ! Il reconnait le loup de Felindra, qui s'eclipse aussitôt ! Que fait-il ici !? Nulle trace de sa maîtresse ...
Le lendemain, les aventuriers repèrent un cadavre d'orque égorgé au bord du chemin, les traces semblent indiquer que c'est l'oeuvre d'un loup ; celui de Felindra ?
Un peu plus tard, le convoi est attaqué par un groupe d'éclaireurs orques, prestement défait.
Julius, qui a passé tout le combat à s'équiper, reconnait sur un des orques un torque appartenant à sa sœur !
Lui serait-il arrivé malheur, et avec elle à Fort Boueux !?
Taraudé par l'inquiétude, le jeune homme devient soudain hyperactif, pressant à chaque instant ses compagnons de se hâter pour secourir sa sœur.
 

Amis ou ennemis ?

  Le fort est bientôt en vue, mais que faire ? Est-il tombé aux mains des orques ?
Le groupe décide d'approcher comme si de rien n'était.
Deux silhouettes patrouillent sur les remparts, mais difficile de distinguer s'il s'agit de soldats humains ou d'orques déguisés.
Peu rassuré, le groupe avance sur le route inondée, qui forme comme une digue à fleur d'eau. Tout autour est inondé, il est impossible de faire demi-tour avec le chariot...
Aëdencroît reconnaitre l'allure d'orques dans celle des guetteurs. Le chariot s'arrête , le groupe hésite. Ils crient d'ouvrir les portes, les portes s'ouvre mais personne ne se montre.
L'attente devient insupportable. Aëden prend l'initiative de tirer une flèche sur un des gardes, sans succès. La réaction ne se fait pas attendre : les portes se referment !
Puis plus rien ...
Les aventuriers ne savent plus que faire. L'un d'eux finit par crier : "Ouvrez les portes, c'est un malentendu !"
Et les portes s'ouvrent de nouveau !!! Mais encore une fois personne ne se montre.
Le groupe prend la décision d'avancer ; le chariot arrive à la porte et stoppe, pour la bloquer.  

Orques cachés, orques hachés !

  Aussitôt une horde d'orques, sûrs de leur force, se précipite à l'assaut !
Asim plonge sous le chariot, les autres se battent courageusement, y compris Julius qui se révèle un honorable bretteur. Annaël Afafenferes'écroule sous les coup d'une brute, mais le combat tourne à l'avantage des aventuriers, la douzaine d'orques succombe sous leur coups.
Les premiers soins appliqués à Annaël lui font reprendre conscience.
Le groupe explore le fort. En pénétrant dans une pièce à l'étage, Jean-Kastr se fait surprendre : une ombre massive se jette sur lui, un combat violent s'engage, avec un adversaire autrement plus coriace que les précédents !
Jean-Kastr est en difficulté. Il n'a pas la présence d'esprit de s'écarter de la porte, ce qui empêche ses compagnons de lui prêter main forte !
Alors qu'i ploie sous les coups et risque de succomber, Annaëlparvient à s'infilter, et assène un terrible coup de pied à la tempe de l'ennemi, qui s'écroule mort. C'était semble-t-il le chef des orques. Dans la pièce attenante, les aventuriers découvrent Andréa de Mortemire, enchaînée et dans un piteux état. Elle semble avoir subit les pires sévices. Une fois libérée, elle fond en larmes dans les bras de son frère, mais cet instant de faiblesse est de courte durée.
Elle se reprend rapidement et fait preuve d'une grande force de caractère, son regard dur révélant sa froide détermination.
 

Le jour J ... ou la nuit Haine

  Elle explique rapidement la situation : le fort a été pris par surprise par une bande d'orques ; la moitié de la garnison a succombé, le reste est emprisonné dans le fort. Les survivants sont libérés, mais dans un piteux état, affamés, certains sérieusement blessés.
Comme Andréa comprend l'orque, elle a appris qu'ils avaient un plan précis : le fort doit servir de centre de ralliement pour une invasion, l'armée devant arriver cette nuit par les marais en bâteaux !
Les orques ont prévu d'allumer de grands feux au sommet des deux tours du fort pour guider leurs congénères.
Que faire !?

A suivre ...

Campaign
Anathazerïn - Campagne Chroniques oubliées
Protagonists
Annaël Afafenfere
Aëden Kruden
Jean-Kastr
Asim en chemin
Report Date
30 May 2019
Primary Location
Baronnie de Clairval
Secondary Location
Fort Boueux

chemin-boueux.jpg

Long is the road ...
 

fort_boueux.jpg

Fort Boueux : petit mais costaud !
 

marais-crepuscule.jpg

Au crépuscule, le calme apparent des marais est lourd de menaces ...

Remove these ads. Join the Worldbuilders Guild

Comments

Please Login in order to comment!