Remove these ads. Join the Worldbuilders Guild

Rayne T'Monhi

Souveraine des dhants Rayne T'Monhi (a.k.a. Celle qui erre, Mille fois maudite, Maxim Renhan)

Rayne T’Monhi (aussi orthographié Rein T’Monhi) est une dhante immortelle, connue sous de nombreux autres noms. Elle doit son immortalité à une malédiction qui lui fut lancée par Zrachnerard, Grand ordonnateur des guendens. Elle est depuis condamnée à errer et à être maudite mille fois avant de trouver le repos.

Physical Description

General Physical Condition

Rayne a une taille moyenne et mince, apparemment fragile.

Body Features

Rayne a une peau pâle et maladive, caractéristique des dhants.

Facial Features

Les cheveux de Rayne sont bruns, généralement portés mi-longs. Ses yeux gris semblent étrangement mélancoliques.

Identifying Characteristics

Rayne porte une marque de naissance rougeâtre en forme de renkhir sur l’épaule gauche.

Special abilities

Immortelle, dotée d'une très longue existence, Rayne est une faiseuse de miracles.

Mental characteristics

Personal history

Temps Sombres

  Rayne T’Monhi, fille de T’Monhi Tohaya et d’Edua Erivoldo, naît en 44 avant CR dans une mine du nord de Éverade, non loin de Talanta. L’enfant est dissimulé aux contremaîtres guendens et nourrie à l’aide des rations de ses parents, de ses frères et de ses soeurs.   A l’âge de quatre ans, la petite Rayne s’aventure hors de sa cachette, échappant à la vigilance de sa famille. Elle est repérée par un machtlak, un espion des guendens. Ce dernier, étrangement attiré par l’enfant, la conduit avec déférence à son maître. Le seigneur de la mine ordonne au machtlak d’exécuter l’enfant et la créature s’y refuse. Choqué par une telle désobéissance, il décide d’appliquer lui-même la sentence mais à peine a-t-il posé un tentacule sur l’enfant qu’il prend feu et meurt sur place. La nouvelle de cet événement cause un vent de panique chez les esclaves. La plupart d’entre eux fuit pour rejoindre la rébellion qui leur semble être leur dernier espoir.   La jeune Rayne est perdue dans la confusion. Elle survit pendant trois ans dans les collines environnantes grâce à ses capacités innées jusqu’au jour où une caravane guenden, passant dans la région, fasse sa découverte. Le prince marchand Vrechtmurden, étonné qu’une si jeune enfant ait pu survivre seule et constatant l’affinité de la jeune fille avec ses montures, décide de l’adopter, contre toutes les lois de son pays.   Rayne passe ainsi une enfance aisée dans la somptueuse demeure du prince marchand, enviée par ses servant-e-s humain-e-s et adorée par ses créatures. Elle montre une intelligence et une curiosité hors du commun. Sa maîtrise de ses pouvoirs grandissant avec le temps, Rayne guérit les plaies et les traumatismes avec tant d’habilité que son parent adoptif ne peut s’empêcher de proposer ses services à certain-e-s de ses ami-e-s. Rayne obtient ainsi une statut d’enfant-miracle dans un petit cercle de seigneurs guendens. Ces derniers se rallient bien vite à l’idée selon laquelle l’Etiarchonten est une absurdité.   A l’âge de 9 ans, la jeune Rayne, qui se souvient très clairement de sa petite enfance, demande à son parent adoptif de l’aider à retrouver sa famille. Vrechmurden accepte, un peu à contrecoeur, et envoie des serviteurs prendre contact avec la rébellion humaine. L’année suivante, en 34 avant CR, le Grand Ordonnateur a vent de rumeurs concernant une jeune enfant dhant d’une de ses villes de province à laquelle certains de ses citoyens rendraient un culte. La nouvelle le surprend tellement qu’il décide de se rendre personnellement sur place pour voir ce qu’il en est. A l’aide de ses espions, il capture l’un-e des adorateurs/adoratrices de Rayne et parvient à lui faire avouer où elle se trouve. Le Grand Ordonnateur se rend à la demeure du prince marchand mais n’y trouve aucune trace de l’enfant. Non seulement Rayne a disparut mais aussi tout ce qui lui appartenait.   Le Grand Ordonnateur rentre chez lui, furieux et prêt à passer sa vengeance sur la première personne venue quand il voit, dans sa salle du trône, Rayne qui l’attend patiemment et lève sur elle ses grands yeux. Elle lui explique qu’elle savait qu’iel le cherchait et qu’elle ne fuira pas à condition que personne ne souffre à cause d’elle. Le Grand Ordonnateur accepte ce marché et l’enferme dans ses geôles de chair où elle connaît des années de tourment. Elle survit en méditant et en espionnant le monde extérieur, notamment Vrechtmurden, ses parents qu’elle finit par retrouver, ainsi que toutes celles et ceux qui lui sont chers. En 32 avant CR, Vrechtmurden meurt dans un « accident » préparé par les partisan-e-s de Zrachnerard. Malgré l’absence de preuve, la paranoïa et la méfiance bouillonnant dans l’esprit du Grand Ordonnateur l’avaient incité à ordonner cet assassinat.   En 28 avant CR, Rayne a depuis longtemps suffisamment appris sur la nature de l’univers pour briser ses liens. En observant le monde extérieur, elle observe les progrès de la rébellion et décide de s’enfuir. Lors d’une visite du Grand ordonnateur, Rayne brise ses liens, lui lacère l’esprit et s’enfuit. Elle rejoint Tralhak et l’informe du rôle de Zrachnerard dans l’assassinat de Vrechtmurden. Cette nouvelle renforce la détermination du chef rebelle qui prépare l’assaut contre le Royaume divin d’Eirdchelen.   Rayne participe au siège de Talanta. C’est durant cette bataille qu’elle fera la connaissance de Maxim Renhan, un dhant qui deviendra son premier amour.   Zrachnerard déchaîne le pouvoir des kraans et anéanti sa propre espèce ainsi que tous les assaillants, à l’exception de Rayne, protégée de la haine du Grand Ordonnateur par la cicatrice psychique qu’elle lui avait infligé. Avançant au milieu des cadavres, elle tombe face à un Zrachnerard fou à lier et mourant. Dans son dernier souffle, il maudit Rayne et lui prédit qu’elle ne sera pas délivrée de ses tourments avant d’avoir été maudite 999 fois de plus.  

Reconstruction

  Rayne vit durant plusieurs décennies en ermite, espérant fuir la malédiction du Grand Ordonnateur Zrachnerard. L’annonce de la création du Conseil de Justice de l’Anmark, en 75CR, l’amène cependant à sortir de son isolement pour essayer d’aider les individus qui osent s’opposer aux Seigneurs originels. Rayne finit par réaliser que la lutte est vaine après avoir été plusieurs fois maudite pour les faux espoirs qu’elle a suscités. Elle perd plusieurs de ses plus proches ami-e-s dans cette lutte, notamment son compagnon Renhan.   Rayne quitte alors l’Anmark pour un long voyage autour du monde. Elle y cherche l’assistance du seigneur originel le plus éloigné des affaires des mortels, persuadé qu’il s’agit là du seul moyen de se protéger contre ces individus sans avoir à se salir les mains au service des plus autoritaires d’entre eux. En 128CR, après 47 ans d’errance, Rayne finit par trouver Siém et par attirer son attention. Contre toute attente, Rayne se lie d’amitié avec cet être étrange dont elle obtient la protection. Elle ne devient cependant pas une Seigneuresse de la Terre pour autant (Siém n’ayant aucune envie d’avoir des servantes).  

Âge d’or

  En 655CR, la dhante Rayne rejoint ses semblables dans l’Anmark pour apprendre de celles et ceux qui contribuent à l’avènement de l’âge d’or. Ses mauvais souvenirs dans la région la poussent cependant à partir pour le Nkemil où elle prend des disciples à qui elle dispense son enseignement. La plus talentueuse de tout ses disciples est K’val. Celle-ci, après une très longue retraite (du Xème au XIIème siècle), se lance dans la fondation de la Magocratie Iordalienne contre l’avis de sa maîtresse. Cette dernière continue cependant de la conseiller de son mieux et s’attire une réputation de dirigeante de l’ombre. Rayne devient la cible de la haine de tou-te-s les opposant-e-s à la magocratie et finit par abandonner K’val, qui la maudit à son tour.   En 1221CR, Rayne T’Monhi endosse une fausse identité, celle d’un de ses vieux amis mort depuis longtemps, un dhant du nom de Maxim Renhan. Elle participe ainsi à la fondation de la Beragenhaft. Elle espère ainsi réparer ses erreurs en contrant l’ambition de son ancienne disciple. Rayne conserve longtemps cette identité, qui lui ouvre de nouveaux horizons et lui permet de vivre en anarrois sans craindre sa réputation de maîtresse de K’val.  

Déclin

  En 1565CR, Rayne se rend dans le sud de Éverade sous le nom de Maxim, au nom de la Beragenhaft, dans l’espoir d’apaiser les tensions entre les pays du sud et la Magocratie Iordalienne. L’un de ses ennemis découvre sa véritable identité et fait éclater un scandale qui aboutit à la guerre du Glas. Rayne est maudite par ses anciens alliés et condamnée à ne plus jamais pouvoir mentir sur son nom Suite à cet épisode, Rayne T’Monhi est exclue de la Beragenhaft pour usurpation d’identité.  

Époque contemporaine

  En 2500CR, Rayne parcourt tout l’Anmark dans l’espoir de sauver le plus de gens possible de la colère du Conseil de Justice. Ses actes altruistes lui valent le respect de nombreux dirigeants et de familles populaires, bien qu’elle cache son nom aussi souvent que possible. Elle participe également à la lutte contre les kraans et leurs séides, sauvant ainsi plusieurs villes et villages. Le Guerandil, en particulier, doit sa survie à la Beragenhaft et à Rayne dont cette assemblée accepte l’aide à contrecoeur. La légende de « Celle qui erre » devient l’un des contes populaires favoris : elle parle de celle qui arrive au milieu de la tempête pour sauver celles et ceux qui peuvent l’être. Certains y voient un corbeau de malheur responsable de la colère des Seigneurs.   Étant protégée par Siém, Rayne est suspectée d’avoir participé aux révoltes scélérates. Elle devient donc la cible du Conseil de Justice. Ceci la force à se maintenir à l’écart des centres de population pendant un temps.

Education

Mentor personnel chez le prince marchand Vrechtmurden

Accomplishments & Achievements

Rayne a participé à la chute de Talanta, obtenu la protection de Sièm, formé K'val la fondatrice de la magocratie iordalienne, fondé la Beragenhaft, sauvé le Guerandil

Failures & Embarrassments

Rayne n'a pas pu sauver Vrechtmurden, elle a participé au déclenchement de la Guerre du Glas.

Mental Trauma

Agoraphobe

Intellectual Characteristics

Compatissante, Tisse des liens malgré la distance, Savoir inextinguible

Morality & Philosophy

Archétypes

 
  • Magicienne (3)
  • Sage (2)

Taboos

Ne peut pas mentir sur son nom

Personality Characteristics

Motivation

Veut comprendre la Destruction

Vices & Personality flaws

Peut entrer dans des colères noires

Social

Contacts & Relations

Ancienne amante de Maxim Renhan (décédé), ennemie de la Secte d'Eignos, de Zrachnerard et du Conseil de Justice

Family Ties

Fille d'Elrun et de Silliane

Ethnicity
Dhant
Year of Birth
-44 (2338 years old)
Circumstances of Birth
Sixième enfant de sa famille, sa naissance est une surprise et est interprétée comme un présage de grands changements à venir par l’adjuratrice locale.
Circumstances of Death
Rayne ne peut mourir avant d'être mille fois maudite
Birthplace
Centre de l'Everade
Biological Sex
Femmelle
Gender Identity
Habituellement féminine, Rayne se fait parfois passer pour un homme.
Eyes
Gris sans iris
Hair
Bruns et longs
Skin Tone
Pâle
Height
1.68 m
Weight
55kg
Aligned Organization
Beragenhaft

Remove these ads. Join the Worldbuilders Guild

Comments

Please Login in order to comment!