L'oniromancien

General Summary

Grâce à Gavno, nous avons appris l’existence d’un oniromancien du nom de  Na-Zerral. Celui-ci était réputé pour ses recherches sur la maladie énigmatique qui affligeait les réfugiés cyrians. Le gobelin avait réussi à le contacter et à nous arranger un rendez-vous pour qu’on puisse le rencontrer en personne. Ainsi, nous devions nous rendre à Vathirond, connu comme la porte de Breland. Nous avons pris nos chevaux et avons traversé la zone aride de cette région. À notre arrivée, nous avons pris le temps de faire nos commissions diverses jusqu’à l’heure de notre rendez-vous organisé par Emmett, le tavernier du Dragon d’Or.   Les yeux de l’oniromancien étaient sans pupilles, ses cheveux translucides, et son teint de peau bleutée. Il nous a introduit au concept de la maladie qu’il appelle « la Morsure », qui s’imprègne sur l’âme même de la victime. Parmi les multiples patients qu’il avait diagnostiqués, chacun démontrait des symptômes différents. Le seul point commun que Na-Zerral a pu observer est que les affligés semblent en majeure partie faire des rêves incompréhensibles et cryptiques. Il a des hypothèses pour un traitement, mais son seul patient potentiel, du nom de Linar Valney, avait mystérieusement disparu du jour au lendemain. Puisque certains disent qu’il a essayé de mettre fin à ses jours sur l’électrorail, notre groupe a donc décidé d’investiguer sur sa disparition. Avant de partir, l’oniromancien a confirmé que j’étais atteint par « la Morsure » et il semble que les voix que j’entends dans ma tête lors de mes pulsations sont prononcées dans le langage de Dal Quor, la Contrée des Rêves.   Au cours de notre enquête, Yol et Annaïg ont appris que Linar fut arrêté par la Maison Medani alors qu’il attendait la mort sur l’électrorail. Il fut enfermé à la porte de Cyre, à haute sécurité, sous la surveillance du médecin artificier et alchimiste Elfric. Nous avons donc décidé de nous infiltrer afin de le retrouver et le sortir de là. La sécurité à la porte de Cyre était rigoureuse, mais grâce à la bonne diversion apportée par Edwyn et Darius, notre groupe a pu entrer subtilement en grimpant sur le toit. Malheureusement, arrivé à la cellule de Linar, nous avons découvert qu’elle était déjà vide. Tous les indices indiquaient qu’il s’était apparemment déjà enfui. Pour compliquer les choses, les gardes ont découvert notre présence et la fuite devint nécessaire. De peine et misère, nous avons réussi à infiltrer la section des registres avant de repartir à toutes jambes avec le rapport médical de Linar, écrit par Elfric.  
Linar Valney est un patient hautement chaotique, très difficile d'approche, et incapable de tenir une conversation de longue durée. Il dit qu'il fait le même rêve chaque nuit, où il se voit dans son sommeil. Il en est terrifié. Selon lui, de plus en plus de copies de lui apparaissent dans ses rêves et le regardent. Il répète qu'il doit « retourner au miroir », quoi que cela veuille dire. Trois jours après son arrivée à la porte de Cyre, il s’est enfui.
  De retour au Dragon d’Or, nous avons montré le rapport médical à Na-Zerral. Constatant que Linar s’était enfui deux semaines auparavant, il a estimé que quelqu’un d’aussi gravement affligé par la condition n’avait pas pu se rendre très loin et qu’il serait possible de le rattraper. Nous avons pris une courte nuit de sommeil au Dragon d’Or avant de partir à la recherche de Linar vers les Endeuillées. En contournant la ville pour que personne ne devine notre destination, nous avons atteint la zone du brouillard éternel caractérisant la zone de la frontière. Utilisant mes habilités psychiques et avec l’aide de mes compagnons, j’ai été capable de retrouver les traces de Linar.   Il était couché au pied des ruines d'un avant-poste cyrian, dans un état de sommeil profond. L’endroit me fit comprendre que nous étions déjà trop proche des Endeuillées et mes craintes se sont confirmées quand deux créatures de pierre ailées sont venues nous assaillir. Alors que nous essayions de nous défendre contre elles, Linar commença à s’agiter dans son sommeil psychique, invoquant plusieurs réflexions fracturées de lui-même qui ont aussi commencé à nous attaquer. Dans cette confusion totale, Annaïg fut martelée de coups qui l’amenèrent dans un état critique. Et pour empirer les choses, plusieurs autres de nos coéquipiers étaient dans un état catatonique dû aux effets des cris des créatures. La seule chose qui nous a évité de tous perdre la vie furent les sorts d’Edwyn qui nous ont permis de reprendre le dessus dans la bataille. De peine et misère, nous les avons vaincus et Annaïg pu être sauvée grâce à Darius. Sans tarder une minute, nous avons pris Linar et nous sommes redirigés à Vathirond, toujours en faisait un détour pour ne pas être arrêtés aux douanes.   De retour aux Dragon d’Or, Linar reprit conscience, mais il n’était pas assez sain d’esprit pour avoir une discussion stable. Il nous a cependant parlé de ses rêves, où il voyait et « entendait » un grand miroir, dans un paysage où de grands fragments de verre translucide, de la taille d’édifices, étaient plantés dans le sol. Il entendait des voix partout autour de lui et remarquait une ville au loin avec une arche plus haute que les montagnes qui surplombait la ville. Les voix viendraient apparemment de là. Nous l’avons amené à l’oniromancien, qui était prêt à faire son rituel alchimique. Il m’a aussi demandé d’y prendre part… et Annaïg a insisté pour s’y ajouter, révélant de ce fait qu’elle était aussi atteinte de « la Morsure ». Des vapeurs nous plongèrent dans un sommeil profond. À ce moment, nous avons tous partagé un rêve difficile à décrire.   Nous nous sommes retrouvés dans une sorte de désert où Flei et Horu étaient cuisants. Le ciel était bleu, et tournait même vers le doré. Nous pouvions voir des formes obscures et grisâtres reflétant nos propres personnes. Le paysage était identique à celui décrit par Linar. Lorsque Annaïg s’éloigna pour marcher vers la ville, un verre de terre géant avec des dizaines et des dizaines de bras jaillit du sol et déchiqueta Linar avant de nous attaquer. Par chance, nos camarades réussirent à nous réveiller juste à temps. Malheureusement, Linar n’a pas survécu à l’expérience, son corps était sans vie à côté de moi à mon réveil. Na-Zerral semblait surpris du résultat de l’expérience, néanmoins il en a pris bonne note et annonça qu’il allait se rendre à la Bibliothèque de Korranberg pour partager ses recherches.   Nous sommes retournés au Brasier, mais avec plus de questions que de réponses.
Campaign
Incandesca
Protagonists
Edwyn de Lyrandar
Annaïg de Cannith
Darius
Yol
Lorenzo
Date du Rapport
14 Jan 2021
Lieu principal