Remove these ads. Join the Worldbuilders Guild

Drexis

Dieu de la Nécromancie et des Secrets

A l’origine, Drexis était un érudit assoiffé de connaissances et désireux d’apprendre tout ce qu’il pouvait, peu importe la nature du savoir en question. Au fil des années, il fut de plus en plus versé dans les secrets et les connaissances sombres et interdites. Redoutant la mort comme un obstacle à ses recherches, il finit par devenir une puissante liche, profitant de son statut de mort vivant pour engranger toujours plus de savoir, poussant toujours plus loin son intérêt pour la nécromancie. On raconte qu’il aurait percé le secret de la puissance divine aux termes de siècles de recherches et qu’il s’éleva alors comme dieu des secrets et de la nécromancie. Selon certaines rumeurs au sein de ses adorateurs les plus dévoués, on raconte que ce serait lui qui aurait soufflé le secret du rituel de la création du Solaris aux trois mages l’ayant créé.

Apparence

Drexis apparaît comme une liche, au corps décharné et dégingandé. Il est nimbé d'une lueur verte maladive et ses orbites vides brillent du même éclat. Des grimoires flottent en permanence autour de lui, réputés contenir des sombres secrets et des rituels interdits que seul le dieu est en mesure d'appréhender.

Culte et clergé

Drexis est vénéré par les érudits à la moralité déviante, les nécromanciens, ou encore certains dirigeants versés dans l'occulte. En somme, tous ceux dévorés par une soif de connaissance ne connaissant aucune limite ni éthique. Ses fidèles dissimulent leur foi et sont généralement isolés ou membres de groupuscules restreints et secrets. Historiquement, la plupart des groupes de ce genre furent découverts au Ménador et en Asthyrie. Beaucoup soupçonnent également la présence d'adeptes en Ogstenvald. Seul le Shazar semble tolérer son culte, la nécromancie y étant une discipline bien moins tabou que sur le reste du continent.
Les prêtres de Drexis sont souvent des nécromanciens, opérant secrètement dans les bas-fonds des villes du continent, officiant via des servants morts-vivants depuis leur cachette. Ils passent la plus clair de leur temps à étudier ou à échanger des secrets et des connaissances contre d'autres, leur foi leur ordonnant d'apprendre le plus de choses possible. Plus une connaissance est secrète ou considérée comme immorale, plus elle est précieuse. Leur autre attribution est de répandre le culte du Seigneur Sibyllin en initiant les individus semblant partager ses valeurs, que ce soit par la manipulation, la promesse de secrets ou la transformation pure et simple en mort-vivant.

Émissaires

Les serviteurs de Drexis comptent un grand nombre de puissants morts-vivants, des liches, des vampires ou des blêmes.

Signes

La faveur de Drexis se traduit par des murmures entendus la nuit, l'apparition de crapauds ou encore un attrait soudain pour les cimetières et les charniers.  A l'inverse, ceux qui lui déplaisent se voit incapables de se concentrer sur leurs études, souffrent de migraines ou voient leur reflet prendre l'aspect d'un cadavre décharné.
Titre : Le Seigneur Sibyllin

Thèmes : Secrets, Savoirs interdits, Morts-vivants

Alignement : Neutre Mauvais

Domaines : Connaissance, Mal, Mort, Néant

Sous-domaines : Mémoire, Daemons, Peur, Morts-Vivants, Sombre Tapisserie

Adeptes : Espions, nécromanciens, mages noirs, politiciens corrompus

Arme sacrée : Bâton

Animal sacré : Crapaud

Couleurs sacrées : Gris et Vert

Remove these ads. Join the Worldbuilders Guild

Comments

Please Login in order to comment!