Les cité libres de l'Est (Province impériale de l'EnMa)

Les cités libres de l'Est est un état qui fut autrefois indépendant. Depuis les conquêtes impériale, la région est dénommée Province impériale de l'EnMa.   La Province s'organise autour de Quatre cités et de nombreux bourgs. Chacune des cités administre des Bourgs et des villages. Les représentants des cités siègent à l'assemblée libre.   Les Quatres cités sont les Suivantes :

  • Voloverde, la cité dorée
  • Vileverde, la ville musique
  • Valaverde , la cité obsidienne
  • Pesca, La ville flottante
 

L'histoire des cités libres

  La création des cité libres d'Est remonte à l'origine de la race humaine et l'instauration d'un territoire administré par ces cités est antérieure à Fingun'Elm. Alors que de nombreuses colonies émergeaient au fur et à mesure du temps trois d'entre elles, sur les berges de l'ancien fleuve Samine émergèrent comme des lieux de pouvoir politique et économique.   La fin de l'ère de la forge fut une période d'exploration des matières premières et les habitants de la région se mirent à extraire du fer, de la coke et du charbon des montagnes. Peu à peu, les premières formes d'industries émergèrent dont la plus lucrative, celle de l'armement. La région vit se créer deux puissants bastions nains, Mek (savoir approfondi) et Milothoné. La première s'était spécialisée dans la fabrication d'outils de guerre et inondât la région de ses produits de haute facture. Entièrement dépendants des nains, les habitants de la régions travaillèrent sans relâche pour acquérir les plus beaux instruments de mort qui sortaient des forges de la citadelle. La guerre régnât continuellement pendant plus d'un millénaire, que se fut sous la forme d'escarmouches, de batailles de raids où celle de pillages. Un vainqueur émergeât en la personne de Matteo Borneo, seigneur de la cité de Voloma. Ce dernier se proclamât Seigneur de l'est et mis sa coure en sa capitale rebaptisée Voloverde. Volos signifiait en Estien victoire et Verde verte, car telle étaient les couleurs de sa maison (Voloverde se traduit donc par la victoire verte).   Matteo voulut mettre un terme aux guerres qui détruisaient la région et fit détruire la majeure partie des armes en circulation. Seul les Justicios, des combattants-magistrats avaient le droit de se munir de moyen de défense dont ils avaient l'obligation de se servir avec parcimonie. Le chef de l'organisation était nommé par le roi et devait être approuvé par ses sujets et avait autorité sur les nobles comme sur les communs. Le nom du premier et seul Comadante était Falcio. Il est, encore aujourd'hui, considéré dans l'est comme un héro plus grand que Forgeside lui même. On dit notamment qu'il aurait vaincu en duel plus de 100 personnes pendant sa carrière. IL'enfermement de Julio de Marino, comte de Vileverde qui imposait une deuxième taxe illégale à ses sujets restât pendant longtemps dans les mémoires. Les membres de toutes les races étaient alors acceptés dans le royaume et étaient sujets aux mêmes règles que les citoyens locaux.   Pendant 20 ans, les Justicios firent régner la paix et les villes se munirent progressivement de parlements. Peu à peu, les nobles et barons virent leur puissance diminuer au profit d'élections et de représentants locaux. Dans un même temps, les seigneur de Mek, Broduard, commençait à voir d'un mauvais œil l'embargo du roi Matteo qui favorisait Milothoné, dont l'industrie était basée sur la fabrication d'objets destinés à l'agriculture et à la construction. Voyant dans les protestations des nobles l'occasion de s'implanter sur un nouveau marché, il offrit aux séditieux son support inconditionnel. Engageant de nombreuses compagnies de mercenaires de Qamah, les Quatres Barons entrèrent en guerre contre le roi dépourvut d'une réelle armée. Ank'il, chef du clan des soleils rouges, seigneur de Milothoné et amis de Matteo, proposa immédiatement son aide au souverain. Le roi savait que son peuple souffrirait d'une nouvelle guerre et demandât aux Justicios de baisser les armes et de laisser ses adversaires pénétrer Voloverde. Face aux désarrois de ses hommes, il leurs fit une promesse; les graines qu'ils avaient plantés pousseront inéluctablement et un jour la justice reviendrait sur le royaume. Matteo fut décapité publiquement le 1er jour Ilma'Cermië de l''an 4790AD et sa mort eu peu de résonance de le reste d'Abrasia, à part peut être, bien plus tard, dans le cœur d'un jeune seigneur de l'Est nommé Lant Forgeside, mais ceci est une autre histoire...   Une fois la révolte terminée, les barrons se proclamèrent Tyrant et commencèrent à se battre entre eux. Ainsi, la guerre reprit pour le plus grand plaisir des nains de Mek. La cité de Milothoné se refermât sur elle même et l'on dit que pendant 100 années, le roi Ank'il pleura la mort de son ami. Les Justicios disparurent peu à peu, certains continuèrent de transmettre leurs connaissance du combat et des lois en secret tandis que d'autres se réfugièrent à Milothoné.   Les souvenirs du roi et du héro Falcio furent transmis de générations en générations, chantés secrètement dans les tavernes, et si ils étaient tapis aux fonds des cœurs, ils finirent par resurgir d’autant plus puissants ! Alors que le Tyrant Fondesco décida de lever une nouvelle taxe, le peuple se soulevât, galvanisé par l’espoir de retour de l'ordre passé. Le tyrant réprimât durement le soulèvement qui se transforma en guérilla dans les campagnes. Face aux difficultés de Fondesco et à la révolte qui gagnait les autres cités, les Tyrans s'allièrent et rappelèrent le roi de Mek. Cependant, Milothoné venait de sortir de son isolement et envoya des soldats contrer les renforts nains. Ank'il avait une dette à payer à son ancien ami. La révolte aboutit par la pendaison des ducs, et l’avènement du régime politique contemporain, le concordat. Le patriarche des soleils rouges tua le roi Broduard au combat et une inimité nouvelle naquis entre Milothoné et Mek.   Unis dans notre indépendance, telle est depuis la devise des cités de l'Est. Cette divise s'illustra lors de la première guerre Jinane qui fut une victoire populaire totale face à l'envahisseur.   Ne voulant plus dépendre des nains, les maires décidèrent de fonder une colonie dans les montagnes chargée de l'approvisionnement en métaux, sous la responsabilité de Voloverde. Valaverde fut choisie pour accueillir le parlement de l'état, Voloverde serait le siège de l'administration centrale et Vileverde accueillerait l'université et la grande coure de Justice. Milothoné obtient le statut de grand allier, et les privilèges des nobles abolis et leurs terres saisies.   Grace aux minerais des montagnes et au fleuve, les cités prospérèrent et de grandes familles apparurent dont certaines sont encore au cœur du pouvoir actuellement.   Lorsque Forgeside lança son appel pour défendre le bien en Abrasia, une armée fut levée provenant de toutes les cités et se furent près de 2000 soldats qui partirent faire la guerre. Le jour de Forgeside est célébré simultanément à l'anniversaire du roi Matteo lors de la fête du deuil durant laquelle les habitants célèbrent leurs morts. Il s'agit traditionnellement d'une journée passée en famille qui se finit au théâtre ou sont rejoués des classiques.   Après l'apparition du fleuve Fleuve Enma, la cité de Pesca prit progressivement de l'importance puis prit le statut de Cité libre à son tour. La ville flottante est notamment connue pour la présence d'un der derniers Armateurs de tout Abrasia.   Lors de l'invasion de l'empire, les cités libres opposèrent une résistance farouche mais vaine. Biens que défais sur le champ de bataille, il fut très coûteux pour l'Empire Boréal de pacifier la zone. Il fut finalement décidé de laisser en place le régime des Maires tout en bridant leur pouvoir et supprimant leurs prérogatives internationales. Le Domaine fortifié du vent qui chante, fut directement placé sous responsabilité de l'empire qui, en échange de l’immunité, d'une autorisation de présence et d'un tribut annuel, s'engageait à protéger la région des raids orcs. Aussi détestable que soit la présence impériale pour les locaux, jamais ils ne faillirent à cette promesse... Il fut également décidé que Zhen-Damir, serait laissé à sa propre gestion.  

L'organisation politique

Unis dans notre indépendance, telle est la devise des cités libre de l'Est. Cette devise se reflète dans l'organisation même de l'état.   Chaque citoyen est attaché à un village, un bourg ou une cité. Est considéré citoyen quiconque a résidé plus de 16 ans dans les cités libres.   Les citoyens des villages élisent :
  • Un Maire, chargé de la gestion administrative pour 10 ans
  • Un Vontelli, qui représente le village à l'assemblée libre pour 5ans
Chaque village est rattaché administrativement à un bourg.   Les citoyens des bourgs élisent :
  • Un Maire, chargé de la gestion administrative pour 10 ans
  • Un Sergente en charge des Azul Arellis locaux pour 5 ans
  • Deux Vontelli, qui représentent le bourg à l'assemblée libre pour 5 ans
Chaque Bourg est rattaché administrativement à une cité.   Les citoyens des cités élisent :
  • Un Maire, chargé de la gestion administrative pour 10 ans
  • Un Capitano en charge des Azul Arellis de la cité mais aussi de le protection des bourgs et villages pour 5 ans
  • Un Urbanisto en charge des constructions et de la gestion des constructions dans le domaine géré par la société pour 5 ans
  • Un nombre de Vontelli dépendant de la population de la cité, qui la représente à l'assemblée libre pour des mandants de 5ans
  •  
Les maires des cités nomment :
  • Un Tresorio, chargé des finances de la cité et de son domaine
  • Un Capitano en charge des Azul Arellis de la cité mais aussi de le protection des bourgs et villages
  • Un Occio en charge des affaires secrètes (ce poste n'est plus sensé être occupé sous l'administration impérial
  • Un bocca, porte parole du maire
  • Un Voce chargé de représenté le travail du maire à l'assemblée libre
  • Le Cornefico, en charge de l'exécution des peines capitales et des interrogations
Les élections des maires et des Vontellis ont toujours lieue une année différent pour éviter les effets d'élections.   Les Vontellis ont la charge :
  • De la politique extérieur de l'état et donc de nommer des diplomates
  • De veiller aux respect des lois par les maires
  • De protéger la constitution
  • De nommer les maîtres d'armes, qui eux même approuvent les chevaliers errants et recrutent et forme les Azul Arellis
  • De légiférer
  Les chevaliers errants sont chargé de faire appliquer la loi au seins de l'état mais n'ont pas de pouvoir législatif et doivent donc répondre de leurs actes devant un légat. un anneau d'opale, d’obsidienne, d'or ou d'Argent leur est remis en fonction de la cité à laquelle ils sont rattachés.   Les cités se partagent les instances politiques de la façon suivante :
  • Valaverde est le siège l'assemblée libre (palais marchand)
  • Voloverde est le siège de l’activité administrative au palais royal
  • Vileverde c'est vue construite l'université libre qui entraîne les maîtres d'arme, forme les légats et accueille une équipe de l'université de magie d'Erionth (un cursus d'échange est proposé)
  • Pesca est le siège de guildes commerciales et industrielles
  Les cités libres utilisent les pièces d'or comme monnaie mais émettent aussi la Véole, une monnaie locale dont le cour est fixé à 3.5po depuis l'invasion de l'empire.

Related Professions

Comments

Please Login in order to comment!