Humains

Les humains en Abrasia par Mérève Moultenvie, historien de l'université d'Erionth

Les humains sont l'un des peuples les plus anciens d'Abrasia. De nombreuses légendes populaires sous entendent que notre race est jeune et qu'elle descend de parents féeriques, mais les restes archéologiques qui nous sont parvenu tendent à affirmer le contraire : les hommes sont bien des Néruviens originels. Les humains seraient apparu en Abrasia lors de l'ère de la forge. Les pratiquants du culte de Kharishaa attribuent à leur déesse la création des forgés et donc des hommes. S'il est difficile d'affirmer ou d'infirmer de telles hypothèses (Le dieux tendent à se manifester de moins en moins souvent depuis l'épisode fâcheux des théocydes), il semble cohérent que notre espèce ait commencée à fouler ces terres vers 7900AD.
   

Les ethnies

Les humains seraient donc apparus simultanément à plusieurs endroits, et auraient alors été immédiatement sujets à des contraintes environnementales très différentes. Les sociétés de l’époque étant tribales et la domestication de l’élevage et de l’agriculture, extrêmement rapide. Les mythes religieux racontent que les dieux auraient transmis aux hommes leurs connaissances sous la forme de trois piliers :
  • La loi, qui comprend la religion mais aussi les règles plus usuelles. On constatera cependant que les différents cultes sont en désaccord sur les grandes lignes de ces enseignements.
  • La guerre, qui comprend la stratégie, la tactique et le duel.
  • L’art, qui inclue l’artisanat, les arts usuels, l’agriculture.
On peut alors distinguer trois ethnies principales :
  • Les Songs, aux yeux bridés, la corpulence importante et la peau tannée. Leurs yeux sont noirs, verts ou bleus et leurs cheveux secs noirs et fins. Ils sont les prédécesseurs génétiques aux Nomades des Steppes .
  • Les Isurs, à la peau dorée par le soleil et aux cheveux blonds, bruns ou roux. Leurs yeux sont verts, bruns ou bleus et leur taille plus importante que celle de leurs cousins des steppes. Ils donneront, après quelques évolutions et croisements, les Jinanes et les habitants de Qamah.
  • Les Molons, à la peau noire et les cheveux drus et sombres. Habitants du cœur du désert, ils le peuple encore, ils s’agit également d'une ethnie présente chez les Jinanes
Bien sûr, il ne s’agit là que de grandes distinctions. De nombreux échanges avaient déjà eu lieu entres les ethnies et des spécificités génétiques locales étaient alors déjà observables.
Le monde en 7000AD ressemble assez peu a celui que nous connaissons. aujourd'hui. Les humain étaient alors comme des enfants, pauvres en histoires et en culture. Des communautés se formèrent et des organisations plus ou moins complexes furent miss en place. Confronté à d'autres races, l'homme réagit différemment à chaque rencontre et si la coopération se fit tout naturellement avec certaines, elle fit plus complexe avec d'autres. Un théoricien de l'université de Keles a un jour établi que notre conflit de civilisation avec les Orcs aurait pu être évité à cette époque et que nous sommes aujourd'hui les héritiers d'un rancœur ancestrale. Théorie intéressante mais peu d'écrits de l'époque subsistent pour en démontrer le validité. L'homme se croisa donc avec les autres races donnant les demi-elfes, les demi-orcs, mais aussi quelques rares cas de demi-halfelins et demi-nains.
Il est également à noter qu'apparurent les Thiefflins, dérivé d'humains transformé par les démons et les Sandragons, sur lesquels je ne m'attarderais pas dans cet article.
Le patrimoine génétique des humains d'Abrasia subit une nouvelle modification majeure à partir de 5125AD et l’arrivée du peuple Elm. Ces pirates étrangers qui s’installèrent sur le continent avaient la peau pale, les cheveux noir et les yeux gris comme la mer. Bien qu'ils se nommaient eux même Elms, les locaux les surnommaient Causalien en référence à une divinité locale de la mer. C'est le nom qui fut retenu pour dénommer cette nouvelle ethnie qui cessa d'être la seule du peuple Elm après la fondation du Le royaume d'Elem’elm en 5060AD et les inévitables croisements qui eurent lieu avec les Abrasiens. Ainsi, les habitants à la peau pale de l'Erionth d'aujourd'hui portent en eux le patrimoine génétique de l'ethnie Causalienne.
  Il fallut attendre 511PD pour qu'une nouvelle ethnie se mêle aux abrasiens locaux et l'arrivée de l'Empire et des Humains boréals tels que nous les appelons. Il convient de noter que eux même se composent de disparités génétiques fortes mais que l’ethnie principale, les Takeshis constituent 90% des soldats présents en Abrasia.  

Les organisations

Comme mentionné précédemment, les humains reçurent l'enseignement de l'agriculture très rapidement, ce qui leur permis de se regrouper en villes et villages. Qui dit agriculture dit surplus de productivité et donc possibilité pour des hommes de passer leur temps à faire autre chose que chercher sa propre nourriture. On vit donc l'art, la religion, la guerre et l’administration se développer dès les débuts de l'humanité. De nombreuses villes furent crées et des variantes organisationnelles apparurent sous la forme de cité-états, de tribus, mais aussi de clans, de Baronnies (pour Qamah).

Dans la période qui précède La bataille de Fingun'Elm on généralise souvent l'organisation des humains aux Les royaumes humains pré-Fingun'elm.

Après fingun'elm, les royaumes de Qamah et d'Elem’elm finirent par fusionner, dirigés par la Lignée Forgeside puis la Lignée Oridaï suivie de la Lignée Elm puis les Lignée Nanchior et enfin les derniers roi de Qamah, les Cyri'Andils.

 
De leur coté, les Jinanes conquirent la majorité des plaines puis furent repoussé dans le désert ou une malédiction les emprisonne.

 
Le royaume de Qamah n'existe maintenant que dans les esprits dans la mesure ou Abrasia est maintenant sous contrôle Impérial.
 

La magie chez les hommes

  Les différentes religions décrivent la magie comme le 4ème don des dieux qui serait arrivé parmi les hommes et les autres races dès le début de l'ère de la forge. D'abord maîtrisée par les communautés monastiques, la magie aurait été transmise au reste des hommes par les fidèles d'Ilmater (d'après eux même bien sur).
  *La première organisation de magie indépendante des religions serait l'Ecole de magie d'Ormandus fondée en l'an 6992AD. Ormandus conteste l’existence d'une magie unique qui prendrait différentes formes et dont les religieux auraient un usage différent des autres. Il introduit la théorie de la multiplicité des sources et décrit dans ses 3 tomes "Magie Originelle" les hypothèses de conjonction des plans, de perception démoniaque, de discorde divine et de déséquilibre des éléments; les fameuses 4 hypothèses Magelstaq qui, si elles ont été modifiées et complétées, ont dirigées les enseignements magiques jusqu'à aujourd'hui.
 
L'écore d'Ormandu se dissout en 6514AD et est progressivement remplacée par des confréries locales puis par le Le cercle des mages en 4433AD.
 

Les religions humaines

 
Les humains sont, comme la plupart des races, polythéiste. Le panthéon des dieux les plus vénérés regroupe les dieux fondateurs qui se mêlent aux déités locales. Parmi les principaux cultes on retrouve ceux :
Parmi les croyances marginales on retrouve :  

La vie sous l'empire

 
Sous l'empire la situation c'est considérablement améliorée et les incursions orcs et Elfes noirs se sont considérablement réduite. L'ancien royaume de Qamah reste teinté d'un soupçon de nostalgie chez certains mais nul doute que ces restes de conservatisme finiront par disparaître prochainement. L'office universitaire Impérial milite pour l'adoption générale d'un calendrier général pour remplacer le Calendrier Ilmathéen et l'avènement d'une nouvelle ère, le renouveau doré. En effet peut on vraiment ce considérer en déclin alors que le vent du changement des boréals vient amener une renaissance culturelle. L'arc-régente Luth elle même détentrice du pouvoir en notre terre et mandatée par le ciel, prévois d'instaurer une dimension cyclique à notre histoire et rédige en ce moment une révision historique de notre passé.
  Ce rapport est écrit en l'an 511PD de la chronologie Ilmathéenne et en l'an 11 de l'ère du roc du calendrier impérial sous la direction du maitre de faculté impérial Omahi Tadao

Naming Traditions

Noms féminins

Une liste exhaustive est données à l'URL suivante : http://npll.free.fr/data/prenom_medievaux2.pdf

Noms masculins

Une liste exhaustive est données à l'URL suivante : http://npll.free.fr/data/prenom_medievaux2.pdf

Noms unisexes

Une liste exhaustive est données à l'URL suivante : http://npll.free.fr/data/prenom_medievaux2.pdf

Noms de famille

Une liste exhaustive est données à l'URL suivante : http://npll.free.fr/data/prenom_medievaux2.pdf



Cover image: by The Tapestry house

Comments

Author's Notes

Ecrit par Stan


Please Login in order to comment!